Le costume populaire russe

La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent présentait, du 18 mars au 23 août 2009, en collaboration avec le musée Ethnographique de Russie, une exposition consacrée aux costumes populaires russes des XIXème et XXème siècles.

Le costume populaire russe 18 mars - 23 août 2009

Portés à l’occasion de fêtes saisonnières ou de mariages, ces costumes russes représentent merveilleusement bien la tradition populaire, renforcée par des jeux subtils de superposition et de nuances de couleurs.

Le costume populaire russe

Le costume populaire russ

Le costume populaire russ

Le costume populaire russ

Le costume populaire russ

Le costume populaire russ

Une série de photographies de la collection de Natalia Shabelskaya (fin XIXème, début du XXème siècle) étaient également exposée. Ces photos sont un excellent témoignage de la richesse de ces costumes et de leur mise en scène.

Suite à cette exposition, Karina Solovieva et Hélène Madlevkaya publiaient avec le soutien de la Fondation, un livre reprenant cette série de photos

Collection Chabelskaya
une Russie fin de siècle
portraits de femmes en costume traditionnel

Collection Chabelskaya : Une Russie fin du siècle : portraits de femmes en costume traditionnel

Ce sont des portraits de femmes russes, de tout âge, à l’époque des Tsars. Elles ont revêtu leurs plus beaux vêtements pour être photographiées.

Adolescentes, jeunes femmes ou grands-mères, elles posent devant l’objectif d’un photographe anonyme, le regard fixé au loin, graves et dignes sans jamais paraître empruntées. Ces images hors du temps, baignées par la magie d’un certain exotisme et par la beauté de ces femmes vêtues comme des princesses, sont de précieux témoignages sur la Russie des tsars. Ces portraits de femmes russes font partie de l’exceptionnelle collection Chabelskaya, initiée par une mère, Natalia Chabelskaya, puis continuée par ses deux filles, photographies inédites du Musée d’ethnographie de la Russie à Saint-Pétersbourg.

Les filles de Natalia L. Chabelskaya ont elles même posées devant l’objectif du talentueux photographe de l’époque.

Varvara P. Chabelskaya, princesse Sidamon-Eristova, l’aînée :

Province de Nijni-Novgorod, Russie centrale

Province de Nijni-Novgorod, Russie centrale

Natalia P. Chabelskaya, la plus jeune :

Province de Pskov, Russie du Nord

Province de Pskov, Russie du Nord

Outre les deux sœurs, les brodeuses de l’atelier ont également servi de mannequins.

Peasant art in Russia

Dans le livre Peasant art in Russia écrit par Charles Holme et publié en 1912 on retrouve une version colorisée de quelques photos des deux sœurs Chabelskaya :

Natalia Chabelskaya dans le livre "Peasant art in Russia"

Natlia Chabelskaya dans le livre "Peasant art in Russia"

Varvara Chabelskaya dans le livre "Peasant art in Russia"

Comme leur mère, les deux filles ont émigrées en France, Varvara début 1925, et sa sœur Natalia, alors gravement malade l’été suivant. Comme leur mère, elles rêvaient du retour en Russie de le partie de la collection qu’elles avaient emmené avec elles en France. Elles espéraient que l’ensemble de leur collection, œuvre de toute une vie serait apprécié dans la Mère Patrie.

Elles sont mortes, comme leur mère, à Nice, et la reconnaissance n’est venue que bien des années plus tard.

Femmes en costumes populaire russe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :