La mezzaluna

Avec la complicité de quelques amis vénitiens, découvrons quelques traditions de la lagune.

Pour commencer, quelques techniques de pêches traditionnelles (de professionnels).

La mezzaluna (croissant de lune) ou cogoletti da velma, est un filet maillant, avec des ailes et trois réceptacles utilisé par les pêcheurs vénitiens dans la lagune.

La bouche ou ouverture, forme un carré de 35 cm dilaté ; la « bertovello » a une longueur d’environ 1,50 m. Les ailes sont de 1,40 m de long , 35 cm de haut et ont un treillis 12 millimètres. ces filets sont toujours laissés dans l’eau et la sorte de nasse est maintenue en position grâce à deux piquets de bois qui ont aussi pour rôle de toujours tenir la bouche bien ouverte, deux piquets à l’extrémité des ailes, et un piquet à la fin de la « cogolaria » permet de garder l’ensemble du réseau tendu et récupérer la capture.

Mezzaluna

Les croissants sont utilisés comme tous les filets maillant et sont mises en place le long des berges des canaux lagunaires riches en végétation en particulier à partir de la mi-Mars à mi-Juin et la mi-Septembre à la mi-Décembre.

Ce filet appartient à la grande famille du type « Bertovello » qui prends des noms différents en fonction du territoire ou du type de proies que l’on cherche à capturer.

Une fois placé dans l’eau, le bertovello peut y rester pendant une saison de pêche, avec un contrôle tous les deux jours.

Bertovello

Pour récupérer le poisson du filet, le pêcheur soulève le piquet auquel le bertovello est lié à la fin (le dernier « enca ») et le dépose dans le bateau.
Il ne reste plus qu’à ouvrir la trappe supérieure (« vetta ») et verser le poisson dans un récipient. Les pêcheurs sont tenus de signaler la position de leurs filets et nasses par des marqueurs spéciaux et d’en déclarer les positions.

Le cogoletti de buranei (des pêcheurs de Burano) est un filets maillant, sans ailes et à deux pièges. Ils a une longueur totale d’environ 2,50 m et d’un diamètre d’environ 15 cm. La bouche, ou ouverture, forme un carré dilaté de 35 cm.

Cogoletti

Les cogoleti de buranei sont reliés les uns aux autres en une sorte de réseau nommé « paneselli » chaque filet étant maintenu verticalement par trois piquets. Chaque ouverture de cogoletto est toujours dirigé vers celle d’un autre. Cette technique est employée de Mars à Juin, dans des zones avec beaucoup d’algues.

Le terme « reoni » désigne de grands bertovelli que les pêcheurs déposent au fond des grands canaux lagunaires à l’aide de poteaux et d’ancrages (ancres et « corps morts »). Se sont des réseaux passifs qui profitent de la marée pour attraper des poissons et céphalopodes au cours de leur mouvement dans le flux du courant.

Reon

Le reon utilisé pour pêcher la seiche dans la lagune de Venise, présente quelques différences selon le lieu. Ils sont beaucoup utilisés vers le Carême pour attraper les seiches, surtout les adultes. Les réseaux sont mis en place chaque jour, lorsque le flux de la marée commence à entrer dans la lagune et relevés au bout de 6 heures, avant le début du reflux. Le réseau a une bouche d’environ 6 m de largeur 4 m de hauteur.

Merci à Gigio Zanon pour son cours magistral sur les techniques de pêches dans la lagune, nous espérons bientôt commencer les travaux pratiques en sa compagnie.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. ytaba36
    Sep 25, 2013 @ 02:50:35

    Bravo, Signore Gigio Zanon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :