Oubliez Venise !

Un répertoire des catastrophes auxquelles la ville doit faire face ;  pendant que les élites se perdent dans les boissons des fêtes et vernissages de la Biennale.

Cet article est une traduction partielle de :

Dimenticate Venezia

de Filippomaria Pontani

Un repertorio dei disastri che incombono sulla città, nei giorni degli aperitivi e dei vernissage della Biennale.

Encore une fois, Venise offre le luxe comme toile de fond à une histoire qui n’est pas la sienne.

« Et, en un sens, cette belle ville si familière et naturelle, si domestique et sonore, ressemble à un théâtre dont les acteurs posent sur les ponts et, en processions désordonnées, se promenant le long des fondamente« 

(H. James, The Aspern Papers (1888), IX)

Dans le récent livre de Tomaso Montanari, Le pietre e il popolo (Minimum fax, 2013), plusieurs pages évoquent le rachat de pans entiers de la ville par des richissimes spéculateurs.

Mais au delà, ce sont les aventures mégalos des Pinault, Prada, Benetton, Vuitton ou Cardin que nous énumère Filippomaria Pontani, et montrant leur implication directe avec une économie, qui révèle des pratiques douteuses des sociétés mystérieuses enregistrées à Malte.

Quel est déjà l’impact de ces accointances entre le luxe et l’argent sale sur la cité lagunaire ?

Quel avenir la spéculation réserve t’elle à Venise ?

Venise mérite elle d’être à Venise?

Un article sobre écrit par Franco Rigosi (in S. Barizza, Marghera 2009 – dopo l’industrializzazione, Circolo Auser 2009, 72-77, hélas déjà obsolète) présentait une liste de trois pages denses et lourdes  de divers projets nuisibles à Venise, sa lagune et sa région continentale, le tout présenté, discuté et parfois lancé au nom d’un pseudo « développement durable ».

Le dernier exemple en date reste le port en haute mer qui accueillera les pétroliers et les navires marchands, et … qui n’est absolument pas prévu pour les immenses navires de tourisme qui continueront à venir polluer la lagune et détruire chaque jour un peu plus les fondations de la cité lagunaire.

Pour faire évoluer cette liste, et réfléchir sur les nouveaux projets de ces dernières années, la seule comparaison possible est l’Hydre de Lerne, monstre mythologique dont les têtes coupées réapparaissent aussitôt.

– Le Metro sublagunaire.

– La construction d’une ligne de TAV Venise-Trieste qui traverserait la lagune.

– Le bétonnage du Quadrante di Tessera qui permettra de créer un nouvel espace pour les promoteurs immobiliers.

– L’extension du Lido di Venezia pour agrandir le Palais du Cinéma, gâchis environnemental sans précédent suite à des malversations qui ont tout de même conduit à l’arrestation de Piergiorgio Baita, président de la Mantovani SPA qui voulait sacrifier l’hôpital de mer à des fins touristiques.

– Quand au MOSE espéré de tous pour sauver la cité lagunaire des eaux, ce fut un gouffre financier sans fond, mais tout cet argent ne fut pas perdu pour tout le monde…

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. VANNONI Annie
    Sep 07, 2013 @ 07:21:15

    Cupidité plus tourisme de masse imbécile et vulgaire… que pouvons-nous attendre d’autre comme résultat !

  2. RANLIAL
    Sep 07, 2013 @ 09:01:00

    Il faudrait que Venise soit réellement un site, une ville protégée des investisseurs. Seul l’ensemble des Vénitiens, que l’on devrait bien informer, devraient pouvoir donner leurs avis et VOTER pour CHACUN des projets proposés. Les projets doivent protéger Venise et non pas la dégrader ; c’est vraiment un JOYAU de l’humanité qu’il faut préserver des prédateurs.

    Déjà, j’ai trouvé très choquant et scandaleux les 2 immenses publicités qui dénaturent la beauté des lieux ; La publicité sur le Musée Correr qui choque sur la Place SAN MARCO (quand nous étions sur le balcon à côté des chevaux, ça m’a vraiment gâché mon plaisir) et celle sur le QUAI ,le mole San Marco.(en arrivant par l’Alilaguna ,avec mes petits- enfants qui découvraient Venise). On voit une immense pub.!!!! Tant mieux qu’il reste encore les minuscules petites calles et les places éloignées du centre qu’ils n’ont pas encore « pollué avec leur argent ».

  3. oliaiklod
    Sep 07, 2013 @ 10:58:11

    En fait, dans l’article de Filippomaria Pontani, ce qui est plus directement visé, ce sont les « investisseurs fortunés » qui blanchissent à Venise, Florence, Milan, Paris ou Londres de l’argent qui a transité par Malte, et dont les sources peuvent paraître obscures de prime abord.
    Ce qui est dénoncé, c’est que l’argent sale et le stupéfiant magot des mafias est officiellement réinvesti dans la pierre de Venise au détriment de la culture et de la survie des habitants.
    Le prochain cas qui va se présenter, sera la jardin de Frederic Eden, qui grâce à une escroquerie de haut vol est arrivé dans l’escarcelle d’une société domiciliée en Suisse (et qui appartient à un duo, éditeur – avocat de sinistres réputation) et qui sera vendu une petite fortune à des gens envers qui on ne regardera pas trop l’origine des fonds… entre truands…

  4. Stephanie Dupont
    Sep 07, 2013 @ 11:08:42

    et ben, espérons que jamais tout ça… seulement protéger Venise et pas l’exploiter !!!
    Et que ceux qui s’empareront du jardin d’Eden en refasse un lieu visitable, mais pas a tourisme de masse qui gâcherait tout..
    Bon week-end a tous

  5. Marie-Françoise Panneels
    Sep 07, 2013 @ 14:23:21

    Au risque de choquer certains , peu m’importe que l’argent soit blanc , gris, noir ou vert . L’important , c’est que la ville retrouve un souffle nouveau , que certains quartiers soient réhabilités , que disparaissent ces chancres , ces ruines . Je suis venue la 1ère fois à Venise , il ya 43 ans . A l’époque , c’était une ville triste , abandonnée , sale . C’est la ville et les vénitiens qui ont développés le tourisme de masse . Ils l’ont voulu , ils l’ont eu avec les bénéfices que cela a engendré . Alors , que l’on cesse de mépriser cette tranche de tourisme qui en soi n’est pas plus dérangeante que tous ces snobs qui se la jouent aristocrate .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :