Le dernier bal impérial – le Bal de l’Ermitage

Le Palais d'hiver illuminé un soir de fête

La Cours de Russie était au début du XXème siècle, la plus fastueuse d’Europe et elle avait réuni le temps d’un bal tout ce que des costumes pouvaient compter de broderies, de fourrures, de brocarts, de velours vénitiens, de tissus d’or et d’argent où se déployaient généreusement sequins et pierreries.

L’activité fut grande dans les ateliers des costumes de théâtre, chez les tailleurs et les modistes. On fit venir de Moscou des tissus d’or et d’argent, brocarts et somptueux velours vénitiens. Des personnes se rendaient exprès à Moscou pour visiter une exposition consacrée aux vêtements, joyaux et étoffes de la Russie antérieure au XVIIème siècle. Les hommes, mêmes les généraux au visage grave et les austères hommes d’État, attachaient autant d’importance à leur physique que les femmes.

Les officiers des régiments de la Garde portaient des uniformes des régiments du XVIIIème siècle ou ceux de dignitaires de l’ancienne Cour de Moscou.

groupe des officiers du Régiment de Hussards

Ce bal à été organisé sur le modèle du bal donné dans le Devonshire en 1897 par la reine Élisabeth. Étaient invités toute l’ élite de la Russie, le corps diplomatique, les ambassadeurs étrangers.

Le tsar a nommé soixante-cinq officiers de l’armée du tsar pour participer et danser, ceci afin que toutes les dames présentes trouvent des partenaires pour les danses.

Groupe des officiers du Régiment de la Garde

Derrière des grilles d’or, l’orchestre de la cour du tsar, également en costume des musiciens du tsar Alexei Michailovitch , deuxième tsar de la dynastie des Romanof,  qui a régné de 1645 à 1676 .

Le clou du bal fut trois danses russes, préparées spécialement pour ce bal par le metteur en scène Felix Adam Valerian Krzesiński. Ces danses, qui avait donné lieu à des répétitions préalables le 10 février, furent exécutées par vingt-quatre couples conduits par un jeune lieutenant du régiment des Chevaliers-Gardes et la comtesse Nadia Tolstoï. Les dames en kokochniks et saraphane, les hommes en costumes des soldats russes du XVIIème. L’impératrice Alexandra Fedorovna avait surveillé la répétition générale en personne.

Groupe des officers de la garde à Cheval

C’est la comtesse Betsy Chouvalov, maîtresse de maison incomparable et femme de grand goût, qui avait conçu l’idée de cette danse. Elle avait soigneusement choisi les exécutants parmi les plus gracieuses jeunes filles et les officiers des régiments de la Garde connus comme les danseurs les plus brillants des salons de Saint-Pétersbourg. Varvara Dolgorouky se retrouvait parmi le groupe de jeunes filles, triées sur le volet.

On écrit souvent que le bal avait lieu dans le palais d’Hiver, mais il faut y ajouter les autres palais adjacents: les « Ermitages » et le théâtre de l’Ermitage.

Danses nationales russes données pendant le bal

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Le dernier bal impérial des 11 et 13 janvier 1904 | Olia i Klod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :