Un été à Venise

Un été à Venise

Venise est jours-ci est plongée dans une sorte de torpeur due à la canicule qui frappe la lagune : 25 à 30 degrés la nuit, et 36 °C sous abris dans la journée…

Dans les quartiers où vivent les vrais vénitiens, dans la journée, aux heures les plus chaudes, les calli sont désertes et paisibles. L’été se passe en toute quiétude, et chacun recherche un peu de fraîcheur.

Quiétude ?

Ces derniers jours, les habitants de la lagune sont inquiets d’un phénomène inédit jusqu’alors.

Des touristes qui vivent dans la rue.

Ce ne sont pas des mendiants, ils semblent venus pour « visiter » la ville, du moins, y passer des vacances. Vu la quantité d’alcool qu’ils consomment, ils ne sont pas pauvres et il semble qu’ils pourraient se payer un hébergement à l’auberge d’accueil de Cannaregio, ou l’auberge de jeunesse de La Giudecca. Mais il semble plutôt que vivre dans la rue soit leur manière de vivre l’été dans un pays où les troubles à l’ordre public sont bien moins sévèrement réprimés que dans leur patrie d’origine.

Ils sont chaque jour plus nombreux, et les vénitiens se demandent s’ils comptent repartir un jour.

Il parlent des langues de pays de l’Est, nous avons reconnu du biélorusse ou de l’ukrainien, mais d’autre, inconnues de nous qui pourraient être de l’ex-Yougoslavie ou de Roumanie…

Ces touristes-là, vivent, dorment et mangent dans la rue.

Pour ce qui est des nécessités de la vie, se laver et faire ses besoins : mystère !

01

Quand à ce qui est de leurs déchets, nous savons ce qu’ils en font, nous en voyons les reliefs chaque jour.

1EaV-02

Una nuova tipologia di ospiti che diventa ogni giorno più numerosa, gli sfaccendati  e sbandati comunitari di professione: provenienti in genere dai paesi dell’Est facenti parte della Ue, essi  trovano molto più agevole e comodo, nonché meno rischioso, vivere la loro condizione deliberatamente scelta nelle nostre città anziché in quelle dei loro paesi d’origine, notoriamente molto meno generose e disponibili in fatto di assistenza e assai più severe, sotto il profilo della sicurezza e dell’ordine pubblico, nei confronti di coloro che si comportano alla loro stregua.

1EaV-03

1EaV-04

1EaV-05

1EaV-06

1EaV-07

02

1EaV-08

Article réalisé avec la complicité d’Enzo Pedroco, Cristina Costantini et Massimo Bonora

Venezia è anche tua, rispettala!

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nigel Pert
    Août 06, 2013 @ 01:58:07

    Et pourquoi pas? C’est comme ça que j’ai découvet Venise pour la première fois, bon, admettons que c’était en plein hiver, mais le principe était le même. Il ne faut pas qu’on soit trop vite à critiquer ou juger le façon de vivre des autres.

  2. oliaiklod
    Août 06, 2013 @ 09:02:14

    Oui, mais tu a laissé Venise dans cet état, quand tu l’as découvert pour la première fois ?

  3. Fregerno
    Août 06, 2013 @ 13:54:19

    Bonjour Klod. Vraiment félicitations pour ton blog, pour la qualité de l’information et aussi leur pertinence. Tout ceci ne m’empêchera pas de continuer à visiter Venise et à l’aimer. Merci de signaler, comme pour les grands navi, qu’ici la cote d’alerte est atteinte. Venise n’est pas la seule à souffrir de disons le, « ces invasions ». J’ai pu constater de visu que la police est trop laxiste. Il ne faudra pas se plaindre après que les Italiens votent pour des extrêmes.

  4. Walter Marie-Delphine
    Août 06, 2013 @ 18:25:53

    un seul mot : la-men-ta-ble !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :