Il Grande Burattinaio

Giovanni Mazzacurati Mazzacurati, 81 ans, est placé en résidence surveillée depuis le 12 Juillet dernier, suite à des accusations de truquage d’appels d’offres dans le cadre des travaux du MOSE.

Giovanni Mazzacurati, Giorgio Orsoni et Marco Agostini - photo La Nuova di Venezia

Giovanni Mazzacurati, Giorgio Orsoni et Marco Agostini – photo La Nuova di Venezia

Le Projet MOSE (acronyme de MOdulo Sperimentale Elettromeccanico, soit en français MOdule Expérimental Électromécanique) est un ouvrage en cours de réalisation qui prévoit un système intégré de défense formé de rangées de vannes mobiles escamotables permettant d’isoler la lagune de Venise de la mer Adriatique durant les phénomènes de hautes marées, dites Acqua Alta, dépassant un niveau établi à 110 centimètres et jusqu’à un niveau maximum de 3 mètres.

L’idée, en fait, reste celle imaginée par Francesco Guardi dès 1662, remise à la mode du XXIème millénaire avec les progrès de la technologie moderne.

Le projet a vu le jour dans les années 70 du fait de l’urgence de garantir à Venise et aux autres agglomérations de la lagune un système de défense de la mer efficace, urgence qui a été ressentie après l’inondation du 4 novembre 1966.

Le MOSE consiste en un système de vannes à clapet à poussée de flottaison, oscillantes et escamotables. Les vannes sont des coffres métalliques de 20 m de largeur, entre 20 et 30 m de longueur et environ 5 m d’épaisseur et sont mobiles par gravité. C’’est-à-dire qu’elles reposent à l’intérieur de coffres préfabriqués en béton sur le fond de la lagune, renforcé au préalable. En cas de prévision d’une marée supérieure à 110 cm, les vannes sont vidées de leur eau par injection d’air comprimé et se soulèvent, pivotant autour de l’axe de leurs charnières jusqu’à émerger de l’eau et isoler la lagune de la mer en empêchant le passage du flux de la marée. Le temps de soulèvement des vannes est d’environ 30 minutes et leur remise en place exige environ 15 minutes.

Projet Mose

Selon ses auteurs, le projet respecte les indications fournies en 1982 par le vote Nº 209 du Conseil Supérieur des Travaux publics, lequel impose que les ouvrages ne modifient pas l’échange hydrique mer-lagune afin de ne pas compromettre la morphologie ni la qualité des eaux, ne pas gêner la navigation et donc les activités portuaires et de pêche et ne pas modifier le paysage.

Fonctionnement du MOSE

Initialement, le chantier aurait dû être terminé en 2012, et aujourd’hui, le vénitiens devraient passer chaque hiver en paix, les pieds au sec.

Ainsi, des images aussi effarantes que celles-ci, où l’on voit des abruti-e-s vautrés sur les pontons pendant que cette pauvre femme tire sa valise dans l’eau, devraient être rangée dans l’imagerie d’un passé peu glorieux…

Maz3

Oui, mais voilà, nous somme au cœur de l’été 2014, et l’on vient seulement de poser les premières portes du MOSE, dont une reste désespérément coincée depuis. Le budget, déjà faramineux a explosé, et les querelles politiques entre la ville (coalition entre socialistes et écologistes) et la région (proche de Berlusconi) s’ils ont toujours été un facteur aggravant pour la gestion de la lagune n’expliquaient pas totalement ces retards accumulés et ce gouffre financier.

Pour compléter votre informations sur le MOSE, nous invitons nos lecteurs à lire le dossier très complet de Paolo Pirazzoli, géographe, dans Futura :

Vers le 12 juin 2013, on posait la première porte du MOSE :

Pose de la première porte du MOSE

Pose de la première porte du MOSE

Un mois plus tard, l’ex président du Consorzio Venezia Nuova, Giovanni Mazzacurati, était arrêté par les enquêteurs de la Guardia di finanza du Nucleo di Polizia qui s’occupe des affaires de fausses factures et de détournement de fonds.

Le Consortium Venezia Nuova est, depuis 1984, le concessionnaire exclusif de l’État italien pour la construction de la MOSE.

Assigné à résidence par le juge d’instruction Alberto Scaramuzza, celui que ses collaborateurs surnommaient « Re, Monarca assoluto, Imperatore, Doge » avait bâti, en trente années de règne sans partage, autour de la construction du système de protection de la lagune, un système, où tout le monde reconnaît son rôle de commandant suprême. L’ingénieur de Padoue a très vite été lâché par ses nombreux « amis » politiques. On comprends aujourd’hui pourquoi, puisque l’enquête a mis au jour un vaste système de pots de vins et de financement des politiciens locaux.

La procureur, Paola Tonini le surnomme désormais « il Grande Burattinaio » (le grand marionnettiste), et elle a demandé des mesures conservatoires.

Giovanni Mazzacurati avec Antonio Paruzzolo

Elle a demandé la mise en résidence surveillée de douze personnes :

Giovanni Mazzacurati, ancien président et directeur général du Consorzio Venezia Nuova, qui a démissionné le 28 Juin;
Pius Savioli, Directeur du Consorzio Venezia Nuova;
Federico Sutto, fonctionnaire du Consorzio Venezia Nuova;
Roberto Boscolo Anzoletti, gérantl des Lavori Marittimi e Dragaggi Spa;
Mario Boscolo Bacheto, administrateur de la Cooperativa San Martino;
Stefano Boscolo Bacheto, administrateur de la Cooperativa San Martino;
Gianfranco Boscolo Contadin (dit Flavio), directeur de la CO.ED.MAR.
Valentina Boscolo Zemello, gérant de Zeta Srl;
Antonio Scuttari, gérant de Clodiense Opere Marittime;
Charles Tiozzo Brasiola, gérant de Somit Srl;
Luciano Boscolo Cucco, gérant de La Dragaggi Srl;
Dimitri Tiozzo, gérant de Tiozzo Gianfranco Srl;
Juri Barbugian, gérant de Nautilus Srl;
Erminio Boscolo Menela, gérant de Boscolo Sergio Menela e Figli Srl.

Pour Massimo Cacciari, maire de Venise pour la troisième fois de 2005 à 2010, « … les politiques, Prodi et Berlusconi, tout d’abord, qui ont créé ce monstre juridique que l’on appelle Consorzio Venezia Nuova, et qui ont toujours défendu ces dernières années son monopole dans les travaux de conservation dans le lagon, doivent prendre leurs responsabilités …« 

Dans l’enquête, est cité l’épisode avec Giampietro Marchese, une figure de proue du Parti Démocratique Veneto régional récemment arrivé au Palazzo Fer Fini, ancien secrétaire du parti, président de Ames, la société qui regroupe les pharmacies communautaires à Venise, ainsi que responsable de la Fondation Renaissance, propriétaire de tous les sièges des partis Pci-Pds-Ds-Pd, ayant des actifs calculés à près de trois millions d’€uros. Dans le rapport détaillée signé par le colonel Renzo Nisi, il est indiqué qu’il recevait l’ensemble des sommes à répartir entre tous les partis politiques.

L’un des organismes les plus actifs pour ces financement occultes semble être la Cooperativa San Martino di Chioggia, véritable banque parallèle de Savioli et ses compagnons qui ont délivrés au moins 600.000 €uros, uniquement pour la période 2005-2006.

Giancarlo Ruscitti, ancien secrétaire général de la santé dans la région de Vénétie, aurait perçu 200.000 €uros grâce à un contrat signé avec le Coveco de Marghera.

L’ancien ministre Altero Matteoli, bénéficiaire d’une subvention de 20.000 €uros du Consorzio Venezia Nuova a précisé que : « La contribution décerné régulièrement en 2006 par le Consorzio Venezia Nuova en soutien de ma campagne, en tant que candidat aux élections au Sénat, a été entièrement remboursée dès réception par mon agent ».

Giorgio Orsoni, actuel maire de Venise, aurait été lié avec Mazzacurati par une vielle amitié. Mis en cause, il se défends d’avoir reçu de l’argent occulte : « Il y a une campagne de dénigrement concomitant avec mon exposition sur les questions clés de la ville. Il est évident que je ne peux pas être tenu responsable de toute origine illicite des fonds à l’appui de la campagne qui a coûté 287.000 €uros. La somme a été correctement expliquée par mon agent qui a versé sur un compte bancaire spécialement ouvert tous les dons et les paiements effectués en faveur de la campagne visant à démontrer la transparence des opérations. Je n’ai pas reçu d’autres sommes autres que celles transitées par ce compte.« 

Jusqu’à présent l’enquête porte sur total de près de 15 millions d’€uros.

Mais les enquêteurs s’intéressent de très près à plusieurs comptes cryptés en Suisse et dans des paradis fiscaux détenus des sociétés situées à l’étranger en Autriche.

Plus d’une centaines de personnes sont impliquées plus ou moins dans cette affaire sur laquelle travaillent environ 500 hommes de la « flamme jaune » en Vénétie, Lombardie, Friuli Venezia Giulia, Emilie Romagne, Toscane, Latium et de la Campanie, avec environ 140 recherches dans les bureaux de nombreuses sociétés, entreprises et dans les maisons des suspects et qui pourraient encore conserver les documents pertinents pour l’enquête.

Voir dans le presse locale :

Ombre sul Mose a Venezia, la Finanza arresta Giovanni Mazzacurati

Inchiesta sul Mose: perquisito anche Capecchi, tesoriere di «VeDrò»

La Finanza: « Consorzio sponsor di Orsoni alle ultime elezioni »

Inchiesta sul Mose: dalle imprese fondi per la corsa di Brunetta a sindaco di Venezia

Mose, caccia ai conti esteri criptati: intrecci fra inchieste Mantovani e Cvn

Consorzio Venezia Nuova, ecco tutti i soldi ai politici: 58 mila euro in 13 anni

Mose, lo scandalo dilaga: mazzetta da 50mila euro al « tesoriere » del Pd Marchese

Mazzacurati inizia a collaborare: «Volevo solo aiutare le imprese minori»

Ronchi, alors ministre, en visite à l'Arsenale, accompagné à droite de Giovanni Mazzacurati

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Charles P.
    Juil 30, 2013 @ 11:09:02

    Merci d’avoir profité de ce fait divers pour nous rappeler tout ce que nous ignorons sur le MOSE

  2. Rétrolien: Oubliez Venise ! | Olia i Klod
  3. Rétrolien: Le grand retour de l’Aqua Alta | Olia i Klod
  4. Rétrolien: A Venise, la mafia n’existe pas… et pourtant… | Olia i Klod
  5. Rétrolien: Le projet Pirelli pour protéger la lagune | Olia i Klod
  6. Rétrolien: Roberto Frassetto | Olia i Klod
  7. Rétrolien: Quand le MOSE fait des vagues | Olia i Klod
  8. Rétrolien: Pour comprendre le scandale, notre enquête sur le MOSE | Olia i Klod
  9. Rétrolien: Un canal pour Lupi | Olia i Klod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :