Le sauvetage du Zenith

Nous vous avons informé, dès hier, de l’avarie du Zenith suite à un incendie survenu dans la salle des machines à 16 miles au large de Chioggia. Voir notre article : Croisière en feu

Photo La Nuova di Venezia

Le navire a été pris en remorque par trois remorqueurs, un quatrième étant sur place pour l’escorte. A la vitesse de 3 nœuds, et entouré par une escorte de trois vedettes des Gardes Côtes, le navire de croisière en perdition a été ramené au port de Marghera, mole B29. Le triste cortège a emprunté le canal des Pétroliers.
Sur la photo ci-dessous, on voit le monstre déchu, tracté par les remorqueurs, entre les digues de Alberoni et Santa Maria del Mare.

Photo La Nuova di Venezia

Depuis le début de l’incendie et pendant toutes les opérations de sauvetage, les passagers, gilet de sauvetage autour du cou, sont restés confinés dans des aires de regroupement, comme l’on peut voir ci-dessous autour de la piscine.

Photo La Nuova di Venezia

Ils n’ont été libérés qu’après l’accostage, peu après minuit, au quai Ligurie du Terminal Vecon. Leur débarquement s’est terminé à 3:30 heures. Ensuite, les passagers, essentiellement espagnols, ont été invités à monter dans des bus qui les attendaient et qui les ont amenés à l’aéroport « Marco Polo » de Tessera d’où la compagnie Pullmantour, gestionnaire du navire, avait affrété des vols spéciaux à destination de Madrid.

Selon la capitainerie du port, le sauvetage s’est réalisé sans dommages, humains et écologiques, grâce au sérieux et au professionnalisme des techniciens qui sont intervenus.

Reste à attendre si les politiciens et ceux qui s’enrichissent du trafic lié au croisières à Venise tireront vraiment les bonnes leçons de ce qui aurait pu être un drame, fatal pour la cité lagunaire, si l’incendie ne s’était déclaré que quelques heures plus tard, au moment où le vieux rafiot se trouvait au milieu du bassin de San Marco.

En tout cas pour Silvio Testa, porte parole du Comitato No Grandi Navi : «  L’incendio scoppiato questa notte nella sala macchine della nave da crociera Zenith dimostra una volta di più quanto sia inconsistente la sicumera con cui il presidente dell’Autorità Portuale, Paolo Costa, e il suo sodale della Venezia Terminal Passeggeri, Sandro Trevisanato, liquidano la possibilità di incidenti nel cuore della città e in laguna« .

Pour nous, pour de nombreux amoureux de Venise du monde entier et pour la plus grande majorité des habitants de la lagune, il n’existe aucune autre alternative que l’application immédiate et sans restriction du décret Clini-Passera.

Photos et informations : La Nuova di Venezia

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. NOËL
    Juin 30, 2013 @ 11:46:16

    Imaginez …

    Un énorme navire de croisière est remorqué par gros temps et grand vent .
    Avarie de machine . Plus de propulsion , les 2 remorqueurs n’ y arrivent plus .
    La place Saint Marc se trouve en plein dans l’ axe .
    Ce scénario catastrophe peut se produire !
    C’ est pas du tout un film !

    Je veut que ces  » Monster of the Seas  » passent ailleurs .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :