La collection de Natalia Chabelskaya

Nos divers articles sur les bals en Russie à la fin de l’époque des Tsars vont sans aucun doute vous donner des idées de costumes ! Le prochain Carnaval de Venise sera sous le signe de la Russie d’antan.

Pour vous éviter de reproduire les choses infâmes que nous avons eu l’occasion de voir l’an dernier, ces grosses dondons en matriochka bleu sale et triste, de très mauvais gout, nous vous emmenons aujourd’hui découvrir une incroyable collectionneuse… que nous avons déjà évoquée le mois dernier.

Natalia Shabelskaya

Pour cela, nous avons choisi de partager une partie de impressionnante collection de Natalia L. Kroneberg, qui est née en 1841 à Taganrog, dans la famille de Léonide Alexandrovitch Kroneberg. En 1862, elle a épousé Pierre Nikolaevich Chabelski, propriétaire terrien dans la province de Kharkov. De ce mariage naquirent trois filles : Varvara (devenue par le mariage Sidamon-Eristavova), Natalia et une troisième fille dont le prénom n’est pas parvenu jusqu’à nous.

 illustrations du livre : Le costume de la Russie sur le graphique 18-20e siècles.

Dans les années 1870, Natalia crée un atelier de broderie dans la propriété de son mari, sur le domaine de « Chupahovka » dans la province de Kharkiv.

Dans le début des années 1880, la famille déménage à Moscou.

Dentelles

A l’occasion de beaucoup de voyages dans toute la Russie, Natalia achètes des antiquités et, petit à petit, constitue une collection. Elle accumule broderies folkloriques russe, dentelles, tissus, chapeaux, vêtements, décorations en os, en métal et en bois. Sa maison était devenue au fil des ans un musée d’antiquités des costumes russes à Moscou. Le catalogue de la collection, réalisé à sa mort, comprend plus de 4.000 articles. Cette collection est la plus grande collection de textiles de Russie de la seconde moitié du XIXème – début XXème siècles.

0_60

En 1902, la famille émigre en France, où, le 17 janvier 1904 Natalia L. est morte.
Elle est enterrée dans le cimetière orthodoxe russe Saint-Nicolas à Nice.

Après sa mort une partie de la collection à été vendue à des collectionneurs privés et a été emmené à l’étranger, et l’autre partie a été transférée à Saint-Pétersbourg au Musée d’Ethnographie.

Une partie des pièces vendues à l’époque de sa mort sont revenues depuis en Russie et font désormais parties des collections des musées de Saint-Pétersbourg à l’Ermitage, au Musée Histoire d’État ainsi qu’au Musée Histoire et Art  de Yaroslavl et au Musée Russe et d’art populaire de Dkorativno.

Collection NS

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Walter Marie-Delphine
    Juin 03, 2013 @ 09:53:29

    on aimerait bien voir des photos des beaux costumes authentiques évoqués pour éviter des erreurs… puisque ce thème sera adopté à Venise l’an prochain…

  2. oliaiklod
    Juin 03, 2013 @ 09:56:58

    Tu va avoir bien plus que cela, Marie-Delphine !

  3. Rétrolien: Quelques costumes de la collection de Natalia Chabelskaya | Olia i Klod
  4. Rétrolien: Natalia Chabelskaya – photos anciennes | Olia i Klod
  5. Rétrolien: Coiffes traditionelles et kokochniks de la collection de Natalia Chabelskaya | Olia i Klod
  6. Rétrolien: Costume traditionnel de Tver | Olia i Klod

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :