La Gabbiotte du Campanile

La semaine dernière nous aurions pu vous annoncer, avec une joie immense que, depuis la fin du mois d’avril, le campanile de la piazza San Marco, après des années de travaux, était enfin débarrassé de la palissade sombre qui le ceinturait.

Le campanile libéré pour la fête vénitienne du 25 avril

Mais entre-temps, les autorités vénitiennes, sous la pression des marchands du temple qui souhaitent toujours plus transformer Venise en VeniceLand ont eu une idée aussi sotte que saugrenue.

Pietro Rosa Salva, l’innefable patron de Venice Events, celui-là même qui a transformé le célèbre Carnaval de Venise en foire à faire de l’argent au détriment de la fête originelle, a demandé au maire de Venise, Giorgio Orsoni de commettre, avec sa bénédiction, un nouveau sacrilège.

Comme le maire de Venise ne peut rien refuser à ce vieux parrain et à son organisation (qui a beaucoup de relations et des amis hauts placés, comme tout le monde à Venise le sait), les vénitiens ont découvert, un sinistre matin, qu’une boite à touristes et gogos (ou à gogos-touristes) avait été placée au pied du Padron de Casa.

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

En plus, le raccordement électrique, provisoire, de cette caisse à touristes est une fabuleuse publicité pour les savoir faire des artisans qui travaillent pour la mairie de Venise et pour Venice Events. Si dans ces conditions ils n’y a aucun incendie qui se déclare on aura vraiment de la chance !

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Bien évidemment, cette initiative a plus que déplu, et la contestation initiée en fin de semaine dernière enfle au fil des jours. Rien que sur Facebook, en l’espace d’un week-end, 5 697 membres ont rejoint le groupe créé par Venessia : Via il GABBIOTTO dal Campanile

Nous invitons donc nos fidèles lectrices et lecteurs à se joindre aux vénitiens pour que cette caisse disparaisse, comme les vénitiens s’étaient joints à nos protestations pour faire disparaître les fontaines de vins de la piazzetta pendant le Carnaval (encore une idée lumineuse du même Pietro Rosa Salva qui n’en manque pas une).

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Les vénitiens crient à la provocation, et il est vrai que ce tas de ferraille, plastique et publicités au beau milieu du « Plus Beau Salon du Monde » fait tâche et est une injure de plus à la cité Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Les quotidiens locaux relaient la colère des vénitiens.

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Depuis, chacun s’ingénie à réaliser des fakes avec ce gabbiotto (une vulgaire caisse), dessins humoristiques, photos détournées que vous pouvez découvrir ici !

Quand à Matteo Sechi, de Venessi, il propose même que l’on détruise le campanile de San Marco pour que la Gabbiotte de San Marco soit plus visible et rapporte encore plus d’argent aux criminels qui l’exploitent.

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Klod a été très inspiré par cette caisse posée au pied du Campanile de San Marco, et a contribué également :

Les touristes qui pensent que dans la gabbiotte ils vont trouver des toilettes publiques qui seraient bien plus utiles que ce machin, et qui forment une nouvelle queue (la quatrième) sur la piazza :

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Un rappel historique, autrefois on accrochait une cage à moitié hauteur du campanile, où on enfermait les délinquants sexuels ou les religieux criminels. Quand j’ai demandé « qui on pourrait bien enfermer dans la gabbiotte« , les vénitiens ont indiqué certains noms de célébrités locales, quand aux costumé-e-s français-es, eux, ils ont immédiatement indiqué une liste de « présidents d’associations » qui ne valent pas mieux.

Via il GABBIOTTO dal Campanile

Enfin, une clin d’œil historique sur une spécialité vénitienne, les pissotte, ou anti-pipi, dont cette caisse pourrait bien être la version contemporaine.

Via il GABBIOTTO dal Campanile

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Argon 57
    Mai 17, 2013 @ 00:44:36

    Le raccordement électrique m’a rappelé celui vu en Sardaigne, qui partait d’un compteur tout neuf, mais , où on avait l’impression , que les installateurs avaient été dérangés et travaillé dans l’urgence pour une installation, qui m’avait l’air plus définitivement provisoire, que provisoirement définitif.
    Finalement à lire vos différents articles aussi bien de projet de tour de PC (le couturier pas le Parti) , les paquebots, les pubs au départ des gondoles….Venise est toujours menacée pour des question de « fric »!

  2. Vaudenay
    Mai 17, 2013 @ 08:12:35

    finalement, elle sert à quoi cette caisse ? A acheter le billet d’entrée au campanile ou à vendre des couillonneries aux touristes ?
    D’accord avec vous, c’est scandaleux. Je viens en septembre, j’espère ne pas voir cette boite.
    Continuez à nous mettre au courant.

  3. Franck
    Mai 17, 2013 @ 10:34:26

    Pouvons nous signer une pétition quelque part pour enlever ce truc horrible ??

    Franck

  4. oliaiklod
    Mai 18, 2013 @ 17:34:43

  5. oliaiklod
    Mai 18, 2013 @ 19:57:56

  6. Rétrolien: Venise en mai… les pieds dans l’eau. | Olia i Klod
  7. NOËL
    Mai 20, 2013 @ 01:04:45

    A voté !

    Oui les Disneylands envahissent tous les centre ville du monde , hélas …
    Des années qu je voie cette palissade et maintenant qu ‘ on peut de nouveau faire des photos , il y a cette cage en plastique !!!
    VENISE est belle comme elle est ; il y a pas besoin de rajouter des néons et autres machins  » bling – bling  » !!!

  8. lise David
    Mai 20, 2013 @ 12:30:30

    Bonjour.
    Je viens au carnaval avec des amies tous les 2 ans, j’adore coudre nos costumes 18e soignés et inventifs, déambuler dans cette ville merveilleuse, prendre plaisir à contempler les superbes plumages des autres masques. Je ne fais partie d’aucun groupe, mais après le carnaval 2012 particulièrement pourri et commercial(bravo les fontaines et la « cage »V I P devant la scène) j’ai rejoint votre blog pour vérifier que je n’étais pas le seul masque un peu dégouté!
    Vais je revenir au printemps 2014?

  9. Rétrolien: Le Gabbiotto du campanile fait des vagues | Olia i Klod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :