Bal à Saint-Petersbourg, 23 janvier 1883

En Janvier 1883, le grand-duc Vladimir Alexandrovitch et sa femme ont organisé un bal dans le «style russe». L’empereur Alexandre III était un ardent russophile très attaché à l’idée du nationalisme russe.

Grand-duc Vladimir Alexandrovitch et sa femme Maria Pavlovna.

23 janvier 1883 chez le grand duc Vladimir Alexandrovitch

Le grand-duc Vladimir Alexandrovitch était vêtu d’un costume de Boyar du XVIIème siècle, en velours vert foncé et garni de fourrure de martre, un chapeau de Boyar, chemise en soie, la ceinture et le col étaient parsemés de pierres précieuses

Grand-duc Vladimir Alexandrovitch

La grande-duchesse Maria Pavlovna avait revêtu un costume de la même époque. Sur sa tête elle avait posé un kokoshnik. Ce kokoshnik, et le manteau de brocart brodé d’or étaient parsemés de pierres précieuses et de perles de couleurs.

23 janvier 1883 chez le grand duc Vladimir Alexandrovitch

23 janvier 1883 chez le grand duc Vladimir Alexandrovitch

23 janvier 1883 chez le grand duc Vladimir Alexandrovitch

L’impératrice Maria Feodorovna était vêtue d’un coûteux brocart d’or orné d’émeraudes, de diamants, de rubis, de perles et d’autres bijoux. Le manteau de brocart à fleurs d’or et garni de manches de fourrure de martre. Elle portait sur la tête une couronne d’argent posée sur un coussin en fourrure de  zibeline parée et ornée de gros diamants, d’émeraudes et de perles de grande taille. L’impératrice Maria Feodorovna disait que sa belle robe était incroyablement étouffante et lourde.

23 janvier 1883 chez le grand duc Vladimir Alexandrovitch

Ce bal a réunis 250 invités de la noblesse qui étaient accueillis, dans le grand escalier, par des serviteurs, également costumés avec des costumes traditionnels des régions de toutes les Russies.

Le bal a commencé avec une polonaise, puis une mazurka.

Ensuite, il y eu le dîner, au cours duquel la musique et la chorale ont interprété uniquement de la musique russe.

Enfin la danse a repris par le fameux cotillon et la fête s’est terminée au delà de 4 heures. L’empereur quitta la soirée après le dîner, et sa femme, comme d’habitude, n’a pas pu résister à participer jusqu’à la fin de la soirée.

Le bal de 1883 à la cour de Russie

Zinaida Beauharnais, grand amour du grand-duc Alexeï Alexandrovitch, était également présente en femme fatale, et le luxe de sa tenue n’avait rien à envier à celui de ses hôtes.  Elle portait une robe de femme de boyard, bleu parsemé de diamants et de perles.

Zinaida Beauharnais

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Le dernier bal impérial des 11 et 13 janvier 1904 | Olia i Klod

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :