Le Pont de la Liberté

Le Ponte della Libertà à été construit à partir de 1931, sur un projet de l’ingénieur Eugenio Francesco Giuseppe Miozzi (Brescia, 16 Septembre 1889 – Venise, 10 Avril 1979) et est venu doubler le pont ferroviaire construit pendant l’occupation ostro-hongroise qui avait été inauguré le 11 Janvier 1846.

.

Pour réaliser les presque quatre kilomètres (environ 3.850 m) du pont, de grands travaux ont été entrepris, qui ont bouleversé l’environnement de cette partie de la lagune, et changé du tout au tout la vie des vénitiens.

Miozzi nommé le 1 février 1931 à la tête de la Direzione Lavori e Servizi pubblici s’attelle immédiatement au chantier de désenclavement de la ville, parachevant par là même le vieux rêve d’une ville moderne reliée au continent.

L’architecte va faire appel à Andrea Daccò, le fondateur de l’Omad, pour imaginer, mettre au point, réaliser et poser les structures métalliques qui soutiennent le pont.

.

En parallèle de ces travaux, Miozzi transforme toute la partie nord de Venise, proche de la gare où arrive le pont ferroviaire construit en parallèle du nouvel ouvrage d’art. Toute une partie du vieux quartier est rasée pour réaliser la piazzale Roma, qui sera dédié au dieu automobile, avec son garage Sant’Andrea (aujourd’hui parking municipal).

Les travaux qui ont pris plus de deux ans sont enfin terminés, et c’est l’inauguration par Benito Mussolini le 25 avril 1933 qui le fait baptiser du nom de ponte Littorio.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, il fut rebaptisé ponte della Libertà en honneur de la libération contre les nazis et les fascistes.

.

Depuis, le pont permet à des milliers de vénitiens d’aller travailler sur le continent, en toute facilité, et vice et versa.

On peut accéder en automobile presque jusqu’au cœur de la cité lagunaire, grâce au parking de la piazzale Roma.

Il permet également aux visiteurs du monde entier d’envahir la cité lagunaire par hordes entières… ou de venir profiter de la beauté séculaire de la Sérénissime.

***

Certain-e-s de nos lectrices et lecteurs nous ont fait part de l’envie qui est la leur de soutenir financièrement notre blog, pour nous montrer leur attachement et pour profiter encore longtemps des informations contenues dans nos articles.

Si vous souhaitez fait un don, utilisez le lien ci-dessous :

 


Indiquer adresse e-mail klod5 [at] wanadoo.fr

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. claudio dell'orso
    Avr 27, 2013 @ 17:43:13

    Il Ponte del Littorio non fu inaugurato dall’allora capo del governo Benito Mussolini ma dal Principe Umberto di Savoia..A mio modesto giudizio trattasi di opera nefasta per la città fatta spostando l’asse d’entrata da San Marco ad una zone allora periferica ma suggestiva (Guardate il relativo quadro del Canaletto!)
    . Distrutto un convento di suore, sbancato il giardino con piante rare e bellissime (mia madre che abitava bambina nei pressi se lo ricordava), atterrato il forte bizantino per scavare il Rio Novo che porta direttamente in Canal Grande. Spianato, ancora negli anni 50, un palazzo settecentesco che dava sulla fondamenta, praticamente davanti il Ponte di Calatrava, pesantissima eredità estetica e finanziaria lasciata alla giunta comunale.
    E tutto per la smania della modernità e della velocità. Piazzale Roma è ora diventato una specie di imbuto provvisto di orrendi garage.
    Aveva ragione lo storico Pompeo Molmenti a non volerlo. Merci pour l’attention!
    Claudio Dell’Orso

  2. oliaiklod
    Avr 27, 2013 @ 22:39:44

    Je dois faire mon mea culpa, Claudio, comme on peut le voir sur le second film de l’article, c’est bien Umberto II de Savoie qui a inauguré le pont voulu par Benito Mussolini.
    Dans cet article, qui était un des premier d’une série que je compte écrire sur les changements dans cette partie de Venise, je n’ai simplement fait que rappeler que c’était un 25 avril que le pont avait été inauguré.
    Plus tard, je comptais expliquer l’ensemble des changements qu’à connu cette partie de Venise, mais je n’ai pas encore commencé, seulement, les recherches nécessaires. Je dois avoir une partie ici, dans ma bibliothèque, mais je pense que je devrais également faire appel aux archives Filippi ainsi qu’aux archives de la ville de Venise pour reconstituer le puzzle qui me permettra de raconter l’histoire correctement.
    Mais cela ne paraîtra pas avant la fin de l’année, car je travaille actuellement sur des articles à paraître en … décembre.

  3. Rétrolien: La construction du Rio Novo – Venise 1931 | Olia i Klod
  4. Rétrolien: Ponte Littorio di Venezia, renommé Ponte della Libertà | Olia i Klod

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :