Sarah Quill et Venise

Alors que tout le monde pense déjà savoir à quoi ressemble Venise, Sarah Quill a réussi à proposer une perspective nouvelle sur la ville comme on le voit ici.

Sarah Quill est né à Shawford, Hampshire, et a été élevée par son père, Jeffrey Quill, qui était chef pilote d’essai.

Cependant, Sarah a souhaité devenir photographe très jeune, et plus tard elle s’est inspirée du cinéma français et italien. Elle a travaillé pendant un certain temps comme assistant de Bruno de Hamel, dans son studio à Shorts Gardens, Covent Garden.

Sarah vint à Venise en 1972, Italian Art and Archives Rescue Fund pour y faire un état des lieux après les inondations de 1966.

Depuis ce temps, elle a travaillé pendant de longues périodes dans la ville, pour documenter des rechershes sur l’architecture et le mode de vie, et le restituer au centre de son œuvre. Partir de 1973, elle a également donné des conférences à Venise, sur la photographie et son histoire dans le cadre du John Hall Pre-University Course.

Entre 1977 et 1983, Sarah a vécu et travaillé la plupart du temps à Venise, date à laquelle elle se sentait inclue dans le lieu, après avoir appris à connaître tant de gens, des Vénitiens et des immigrants. Depuis 1988, elle a été administratrice de Venice in Peril.

Sarah continue de travailler à Venise où elle réside trois fois par an, et habite désormais sur l’île de Burano…

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Jean-Yves Erhel
    Oct 02, 2012 @ 10:17:46

    Existe-t-il un catalogue ou un album où figurent ces photos (et d’autres) consacrées à Venise par Sarah Quill, et comment se les procurer? Merci

  2. oliaiklod
    Oct 02, 2012 @ 10:36:59

    Ce qui existe de plus « consistant » est relativement difficile à se procurer…
    PHOTOGRAPHIC ARCHIVE: VENICE PICTURE LIBRARY Une archive photographique de près de 120,000 images en couleurs et N&B, prises à Venise entre 1971 et 2011

    Mais les photographies de Sarah Quill ont été publiées dans les livres suivants :
    S. Fay and P. Knightley, The Death of Venice; J.R. Hale, Venetian Fortifications; D. Howard, The Architectural History of Venice; J.G. Links, Venice for Pleasure; G. Bull, Venice, the Most Triumphant City; J. Morris, A Venetian Bestiary; A. Macadam (ed) The Blue Guide to Venice; J. Martineau and A. Robison (eds) The Glory of Venice (cat. Royal Academy exhibition); D. Howard (ed) Lotz: Architecture in Italy 1500-1600; The Dictionary of Art(Macmillan); W. Packer, In Castello (British Council); R. Goy, Venice, the City and its Architecture; D. Bomford and G. Finaldi (eds) Venice through Canaletto’s Eyes (exhibition and catalogue, National Gallery, London); P. Hills, Venetian Colour; D. Howard, Venice and the East; et revised edn of The Architectural History of Venice; C. Fletcher and J. da Mosto, Saving Venice: scientists face the challenges for the 21st century; G. Pertot, Venice, Extraordinary Maintenance; M. Grundy, Venice, the Anthology Guide (revised edn), 2007; Pedrag Matvejevic, The Other Venice, 2007; J. Morris, Venice (new edn), 2008

    … et, nous en avons déjà parlé, LE livre qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque vénète :
    Ruskin’s Venice: The Stones Revisited, Ashgate Publishing, 2000, reprinted in hardback and in paperback (2003) by Lund Humphries

    Cafe Florian, Venice 1978 by Sarah Quill

  3. Rétrolien: Venise, de l’eau et des pierres « Olia i Klod

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :