El bòcolo

El Bocoło ea xe na tradixion tipicamente venexiana, che ła se xe drio zercar de recuperar, che a consisteria en el portarghe un bocoło de rosa ała morosa, ała mujer, o anca ała propia amante, al dì de San Marco protetor dei veneti, che el casca al vintisinque de april de tuti j ani. Drio sta usansa ghe xe na legenda de na zovine de nome Vulcana che a viveva ai tenpi de Carlo Magno.

C’est du dialecte vénitien, pour parler d’une tradition typiquement vénitienne !

Chaque année, à Venise, le 25 avril (jour de San Marco, saint patron de la ville) chaque homme ou jeune homme offre une rose rouge à sa fiancée (ou à celle qui pourrait le devenir), ou à sa maman, ou à son épouse. Une rose rouge, une seule : le « bòcolo« . C’est aussi une manière de célébrer ce que Napoléon avait interdit : la fête la plus chère dans le cœur des vénitiens.

A l’époque de la République de Venise, une procession était organisée, depuis la piazza San Marco. A cette procession participaient toutes les autorités influentes, qu’elles soient civiles ou religieuses. Cette fête fut interdite par Bonaparte après la chute de la république, mais resta dans le cœur des vénitiens, comme un symbole de résistance. Offrir une rose rouge le 25 avril devint donc, à cette époque, un signe de lutte contre l’impérialisme.

Cette coutume du bòcolo trouve sa genèse dans une légende : une jeune fille blonde nommée Maria Partecipazio, fille d’un doge, aimait tendrement Tancredi, un troubadour très courageux et très beau. Le doge s’opposait, cependant au sentiment entre deux jeunes gens, il ne permettrait pas un tel mariage. Marie, par conséquent, a demandé à Tancrède d’aller à la guerre contre les Arabes en Espagne avec l’armée de Charlemagne pour se couvrir de gloire. Ainsi, son père, le vieux doge, n’aurait plus le moyen de s’opposer à leur amour. Tancrède parti donc aux côtés de l’armée de Charlemagne et la renommée de ses exploits glorieux se propagea rapidement à travers le monde. Un jour, cependant, virent à Venise, quelques chevaliers Francs mené par le célèbre Orlando (Roland le paladin). Ils demandèrent à voir Maria et ils lui ont annoncé la mort du galant troubadour. Il est tombé sanglant sur un rosier, mais avant de mourir, il en prit une fleur et pria Orlando de la porter à sa bien-aimée. La jeune fille prit la rose teinte de son sang et resta enfermée dans sa douleur et le souvenir de Tancrède. Le lendemain, jour de la fête de Saint-Marc, la jeune fille a été retrouvée morte, la fleur sanglante sur le cœur. Depuis ce temps, le bouton de rose, symbole de l’amour qui est sur le point de s’ouvrir à la vie et au soleil, est offert aux femmes le jour de Saint-Marc.

Bibliographie :

  • Lina Urban Padoan, La festa di San Marco: le leggende e l’offerta del « bocolo », Venezia: Centro internazionale della grafica, 1988.
  • Applausi festiui al glorioso san Marco euangelista da recitarsi in musica nell’ hospitale de Mendicanti, il giorno della sua festa consecrati al ser.mo prencipe & all’ eccell.mo Collegio Veneto da Fratelli dell’Esercitio Apostolico, Venetia: appresso Andrea Poletti, 1681.
  • Stefano Santorini, Il Tempio della gloria. Festa solenne del giovedi grasso fatta da Steffano Santorini nella Piazza Ducal di San Marco l’anno 1698. Alla presenza del sereniss. principe Silvestro Valerio degnissimo Doge di Venetia et della Serenissima Signoria consacrata a sua serenità medesima, Venetia: appresso Gio. Maria Rossi, 1698.
  • Francesco Basaldella, La festa del bocolo di San Marco nella leggenda e nella poesia, Venezia, 2001.

Voir également :

La Festa di San Marco a Venezia

April the 25th in Venezia, Festival of the Blooming Rose

Sur TraMeZzinMag : Festa del Bocolo et l’autre légende du Bocolo

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. oliaiklod
    Mai 03, 2012 @ 12:59:53

    A lire également l’article, « presque » exhaustif sur le 25 aprile a Venezia de notre ami Claudio Boaeretto (qui écrit en français) :
    FESTA DE SAN MARCO

  2. Rétrolien: Une rose pour Venise | Olia i Klod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :