Ce jour fatidique où Raul Gardini a acheté la Ca’ Dario

 
Les légendes autour du choix de Raul Gardini sur la Ca ‘Dario comme sa résidence à Venise.

L’ombre de la malédiction qui persécute les locataires de la Ca ‘Dario, magnifique palais vénitien surplombant le Grand Canal, s’est projetée sur la mort de Raul Gardini, qui pendant quelques années avait choisi ce palais comme sa résidence permanente sur la Lagune.

Gardini, devient propriétaire du palais en 1985, après avoir réussi l’achat de la Bavaria Assicurazioni et avoir fusionné cette compagnie avec la Fondiaria.

Raul Gardini était certainement au courant de cette fâcheuse réputation de la Ca’ Dario, mais, comme beaucoup d’autres, il n’a pas pu résister au charme et à la fascination de cette batisse que Gabriel d’Annunzio décrivait comme « une vieille courtisane courbé sous le poids de ses bijoux. » (una vecchia cortigiana piegata sotto il peso dei suoi monili). Construit en 1487 sur le Grand Canal, dans un style composite entre gothique, byzantin et Renaissance, à quelques dizaines de mètres de la Basilique de la Salute, la maison a rapidement su gagner sa réputation sulfureuse*.

Plus tard, Gardini réalise de mauvaises spéculations financières, des décisions d’affaires malchanceuses qui vont l’obliger à quitter ses fonctions dans le groupe Ferruzzi-Montedison et ensuite, une fois découvert les pots de vin provenant de la vente des 40% d’Enimont, au suicide…

On le trouva mort dans sa maison de Milan, le palais Belgioioso, du XVIIIème, le 23 Juillet 1993. Lors des dernières conversations avec ses avocats dans ses dernières heures, il avait paru très secoué par la nouvelle du suicide dans la prison de San Vittore de Cagliari Gabriele (son rival dans l’affaire Enimont), mais aussi par l’information que les enquêteurs s’intéressaient désormais à lui.

L’enquête a conclu qu’il s’était tiré une (deux) balle(s) dans la tête, mais les raisons et les circonstances de la mort de l’entrepreneur laissent encore beaucoup de doutes (le pistolet a été trouvé placé sur la table de chevet, loin du corps). De plus, la scène du suicide présumé a été irrémédiablement altéré par la diligence des ambulanciers, qui ont enlevé le cadavre de Gardini ainsi que les draps et les oreillers dans la chambre avant l’arrivée de la police.

La mémoire de Raul Gardini est également liée au sport, notamment à l’America Cup à laquelle il participa a bord de son bateau Il Moro di Venezia.

* Voir toute l’histoire de la Ca’ Dario dans notre rubrique : Palazzo Dario

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :