San Michele, toujours plus grand…

L’architecte Antonio Monestiroli a présenté un projet d’agrandissement du cimetière qui va presque doubler sa capacité.

Ce projet pour l’agrandissement de l’île cimetière de San Michele à Venise, en dehors des caractéristiques évidentes de la thématique (l’enterrement et la conservation des morts) et les sentiments que ces fonctions génèrent, a une autre particularité tout aussi évident: que le lieu. Situé sur une île dans la lagune vénitienne, entre les Fondamenta Nuove et l’île de Murano, en position isolée et protégée par un mur, le cimetière est juste comme un écrin pour ses pensionnaires.

En fait, une fois à l’intérieur de cette boite que constitue le cimetière : « Vous perdez la relation avec le paysage, avec la lagune, puis avec Venise. Vous perdez la spécificité de l’endroit où se trouve le cimetière. Contrairement à toutes les autres îles de la lagune, vous perdez la connaissance de l’île ».

Donc, étant donné les caractéristiques particulières du lieu, l’objectif de ce projet vise à redéfinir la relation entre l’île et le paysage en lui donnant une architecture reconnaissable.

Le point géométrique où toutes les lignes convergent dans cet agrandissement est une grande piazza pavée carrée entourée par les éléments principaux (le crématorium, le parc des inhumations, les quatre cours de niches et les ossuaires, les services de cimetière) qui contribuent à la définition du lieu. Tout un côté est largement ouvert sur la lagune.

Vers ce carré convergent les chemins historiques déjà présents dans le cimetière d’aujourd’hui, un depuis l’église et le couvent de Saint-Michel et un autre depuis la première extension. Il est même prévu des sortes de marinas…

Le projet comprend la construction d’un crématorium, car l’actuel, outre sa vétusté n’est plus suffisant pour assurer sa fonction. Le nouveau bâtiment aura la forme d’une croix grecque.

C’est probablement pour  la réalisation de ce projet que l’on voit de gros travaux qui ont commencé derrière le cimetière, depuis le vaporetto.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Mika
    Jan 08, 2012 @ 14:46:17

    Superbe et généreux travail, parfaitement expliqué et documenté.
    Pour les amoureux de Venise, qui n’ont pas osé braver l’interdiction de photographier, c’est un régal … et un outil.
    Merci. Mika.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :