La guerre des Nicolotti et des Castellani de l’année 1521

Comme on peut le voir sur ce tableau « Le Combat entre les Castellani et les Nicoloti sur le Ponte dei Pugni à San Barnaba » (peintre anonyme), visible actuellement au Musée Correr, la vie sociale de Venise n’a pas été de tout temps un long et calme fleuve tranquille.

Le Pont des Poings est situé dans le quartier de Dorsoduro, près du campo de San Barnaba et doit son nom à une ancienne tradition de Venise, abandonnée depuis la Renaissance: la guerre des poings.

Deux fractions s’affrontaient en ce lieu :

  • Les Castellani, habitants de la paroisse de San Pietro di Castello (mais aussi des sestieri de Castello, S. Marco et Dorsoduro). Ils étaient reconnaissables à leurs écharpes et bonnet rouge.
  • Les Nicolotti, qui habitaient le paroisse de San Nicolo dei Mendicoli (mais aussi des sestieri de S. Polo, S. Croce et Canareggio. ). Ils portaient écharpe et bonnet noir.

Pendant des années, de septembre à la Noël, Nicolotti et Castellani se battaient à coups de poings sur ce pont, alors totalement dépourvu de parapet. Et cette « tradition » semble remonter à des temps très anciens, à l’époque même de la construction de Venise. Elle aurait résulté de litiges entre les habitants de Jesolo et d’Eraclea, quand, pour fuir les invasions barbares, les habitants de ces villages ont du fuir dans les îles de la lagune. De nos jours il reste de ces siècles de confrontation encore bien des traces. Les vénitiens ont la rancune tenace.

Évidemment, ces rivalités arrangeaient bien le gouvernement de la Sérénissime qui les entretenaient soigneusement. Cela constituait pour la République un important vivier d’hommes prêts à se battre.

Avant les combats, le canal était soigneusement curé, creusé et nettoyé. Ainsi, les combattants étaient assurés de ne pas tomber dans une eau trop infecte.

Le jour de la bataille les deux « armées » arrivaient, précédées de musiques, les combattants prêts à tout. Protégés par des armures, casques et boucliers, ils étaient armés de bâtons dont la pointe était renforcée par un bain dans l’huile bouillante. Parfois, on pouvait compter 300 hommes de chaque côté. Les affrontements commençaient par des sortes de duels, selon les lois de la chevalerie. Les challengers se tenaient sur les traces (pieds en pierre d’Istrie que l’on peut voir encore de nos jours), au quatre coins du « ring » formé par le pont. La hargne des uns et des autres fait que cela se terminait à chaque fois en un inextricable pugilat dont l’histoire nous à laissé de nombreux témoignages. Il arrivait bien souvent que les spectateurs, n’appartenant ni à l’une ni à l’autre des faction, se jettent dans la mêlée.

A la tombée de la nuit, la police venait secourir les blessés et relever les morts.

En 1705, après des évènements particulièrement sanglants, le gouvernement à pris des mesures particulièrement énergiques pour interdire à jamais ces batailles des poings, interdisant tout rassemblement près des ponts, condamnant à cinq ans ou plus de galère « coi ferri ai piedi » ou sept ans de prison « prigione oscura » …

C’est ainsi que cette aimable tradition a disparu des habitudes vénitiennes (ce qui est peut-être parfois regrettable).

LA LOTA DEI PUGNI
(A PAULO FAMBRI)

Davanti a un mar de zente, a una gran fraca
Che ziga, urla, se move in qua e in là;
I se varda, i se stúzzega, i se taca,
E ga razon chi più resiste e dà.

Za molti casca in aqua, trema el ponte,
I Castelani no pol far fronte.

El popolo no sta drento la pele,
E i Nicoloti el porta fin le stele.

2

Se fussimo a quei tempi de bacan,
A quei tempi de pugni e de legnae,
Che bòte, Paulo mio, che sancassan,
Quante da le to man teste segnae!

Diese contro ti solo, vinti, çento,
Cane se pararia sbatue da ’l vento.

Cane che no resiste, ma se sbassa,
Co la tempesta ruza, infuria e passa.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Le Carnaval Baroque | Olia i Klod

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :