L’Aigle et le Lion – Quand l’Aigle attaque le Lion

Le 12 mai 1797, les troupes de Napoléon prennent Venise, mettant ainsi fin à 14 siècles d’indépendance de la Sérénissime. Quand Bonaparte entre dans Venise, qu’il exècre, c’est le début de dix-huit années de confrontation entre l’Aigle et le Lion…

12 et 15 mai 1797

A la suite de ses victoires en Italie, Bonaparte décide brusquement de s’emparer de Venise. Dès 1797, Bonaparte n’a que faire des instructions du Directoire, qui varient d’ailleurs en fonction du directeur qui l’emporte. Prendre Venise permettrait de récupérer immédiatement une marine bien équipée, d’alimenter les caisses de l’armée d’Italie sans frais et, pour Bonaparte entré en Autriche, d’empêcher les Autrichiens de tenter un mouvement sur sa droite.

Le 17 avril 1797, alors que les troupes de Bonaparte occupent Vérone depuis novembre, des troubles qualifiés de Pâques véronaises fournissent à Bonaparte un prétexte pour intervenir. Trois jours plus tard, sous le feu ennemi, un navire de guerre français perd son capitaine, le jeune Laugier, au large du Lido. Le 1er mai, Bonaparte déclare la guerre à la Sérénissime. Mais, dès le 12 mai, le doge Ludovico Manin et le Grand Conseil se démettent conjointement de leurs fonctions, abolissent la République et s’en remettent à un gouvernement provisoire. Le 15 mai, 3000 Français embarquent à Mestre sur 40 chaloupes et investissent Venise dans le calme.

Le général Bonaparte doit tout de même se justifier devant le Directoire, pour cela, il rédige des notes destinées à préparer le discours devant cette assemblée. Nous avons retrouvé ces notes aux Centre Historique des Archives Nationales…

Transcription partielle – Note autographe du général Bonaparte sur les événements de Venise. [fin juin 1797]
NB : cette transcription reproduit fidèlement l’orthographe, la ponctuation et la syntaxe du texte original

[…] Bonaparte avait passé le Tagliamento et entrait en Allemagne, lorsque les insurrections se manifestèrent dans les états de Venise : donc elles étaient contraires aux projets de Bonaparte ; donc il n’a pas pu les favoriser.

Lorsqu’il était dans le cœur de l’Allemagne, les Vénitiens assassinent plus de 400 Français, chassent ceux qui étaient dans Venise, assassinent l’infortuné Laugier et offrent l’exemple d’un peuple fanatisé et en armes.
[…]


Arrivé à Mestre, où il plaça ses troupes, le gouvernement vénitien lui envoya deux députés… avec un décret du Grand Conseil, de la teneur suivante, sans que Bonaparte l’eût sollicité et eût même songé à faire aucun changement dans le gouvernement de ce pays.

Le gouverneur de Venise était un vieillard de 99 ans, qui vivait en soutenant dans son appartement une atmosphère tempéré mais qui versa à la première secousse.

Tout le monde resentait la nécessité de rajeunir ce gouvernement de 1 200 ans, d’en simplifier le rouage pour en sauver l’indépendance. Honneur et gloire à la masse des nobles du Grand Conseil ! Ils montrent dans cette occasion un patriotisme, un zèle que leur patrie admire. “ Je perds tout, disait toute éperdue l’aristocratie ; mais le Gouvernement est très faible, très vieux ; sans la démocratie, notre nation est perdue. ” De sorte que l’aristocratie avait vécu, et elle était détruite dans toutes les têtes, et le peuple perdait l’espoir de s’organiser.

On délibère : 1° sur la manière de réorganiser le gouvernement ; 2° sur les moyen d’appaiser les mânes de ses frères d’armes assassinés aux Pâques de Vérone, il voulait que le Grand Conseil fit arrêter les inquisiteurs ; il leur accorda ensuite une armistice et leur donna rendez-vous à Milan.
[…]


Bonaparte accorda une division de son armée pour faire la police et la sûreté de Venise. Tous les habitants étaient dans leurs demeures. On les fit tous armer et les nobles secondèrent le peuple. Le … fut sauvé lorsque le général Baraguey-d’Hilliers, à la tête de ses troupes entra dans Venise.

Bonaparte, comme à son ordinaire, épargna le sang et fut encore le protecteur de Venise. Depuis qu’elles y sont, on y vit tranquille et l’armée ne se mêle que de donner main-forte au gouvernement provisoire.

Bibliographie

Andrée Chauleur et Roger Drue, De Dagobert à de Gaulle, écritures de France, Paris, Dessain et Tolra, 1985.
Annie Jourdan, Napoléon. Héros, imperator, mécène, Paris, Aubier, 1998.
Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, Paris, Fayard, 1987.
Jean Tulard, Napoléon ou le Mythe du sauveur, Paris, Fayard, 1986.
Michel Vovelle, Les Républiques sœurs sous le regard de la Grande Nation, 1795-1803, Paris, L’Harmattan, 2000.
Amable de Fournoux, Napoléon et Venise, l’Aigle et le Lion (1796-1814), Paris, Fallois, 2002.


Napoléon et Venise. L’Aigle et le Lion. Racontée pour la première fois d’un bout à l’autre, c’est à dire de 1796 à 1814, l’histoire des relations entre le conquérant le plus célèbre de toute l’histoire moderne et la ville la plus célébrée de toutes les littératures. La fin tragique de la République Sérénissime, étranglée en quelques semaines par l’intrépide et implacable Général Bonaparte, vendue par lui quelques mois plus tard aux Autrichiens, reprise ensuite après Austerlitz, devenue simple chef-lieu de département, dans un improbable « royaume d’Italie », et enfin libérée à l’abdication de l’Empereur en 1814, mais à jamais rompue, brisée, mourante, vouée aux artistes et aux touristes.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Renato De Paoli
    Sep 17, 2011 @ 15:43:19

    Non fu gloria
    31 MAGGIO 1796
    1 GIUGNO 1796

    LE TRUPPE FRANCESI VIOLANO I SACRI CONFINI DELLA PATRIA VENETA -REPUBLICA VENETA INDIPENDENTE SOVRANA NEUTRALE DISARMATA , PASSANDO LA LINEA DEL MINCIO.

    Il Doge abdica il 12 maggio 1797. Napoleone è fermo da quasi un anno e non sarebbe mai passato se gli Asburgo e « altri » non avessero deciso di cancellare la più grande Repubblica la mondo. Altro che guerra lampo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :