Une coiffure façon Marie-Thérèse, reine de France (XVIIème)

Marie Thérèse et Louis XIV se sont mariés le 9 juin 1660, en l’église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Luz, conformément au traité des Pyrénées. Cette union apporta la couronne d’Espagne aux Bourbons et la paix entre les deux pays. Ils eurent 6 enfants dont 5 morts en bas âge.
Louis, le Grand Dauphin, appelé aussi Monseigneur, naquit le 1 novembre 1661.
En 1683, le roi se rendit aux frontières de l’est, accompagné de Madame de Maintenon et de la Reine.  De retour à Versailles, elle eut un abcès à l’aisselle. Malgré tous les soins du médecin royal, Marie Thérèse mourut. Elle avait 45 ans…

 

À 8 ans, Marie-Thérèse était le seul enfant survivant de Philippe IV et l’héritière des immenses possessions espagnoles sur lesquelles « le soleil ne se couchait jamais ». Marie-Thérèse vécut cependant dans l’intime conviction qu’elle épouserait le roi de France Louis XIV, son cousin doublement germain mais ennemi de sa maison. Velasquez envoya d’elle à la cour de France une caricature, qui ne réussit pas à dissuader Louis de l’épouser. Toutefois à la cour de France on voulait savoir si elle était au moins blonde. Une mèche de ses cheveux blonds fut envoyée. La France et l’Espagne étaient d’ailleurs encore une fois en guerre depuis 1635. Plus tard, après son mariage, on demanda un jour à Marie-Thérèse si elle avait éprouvé quelque penchant de jeune fille lorsqu’elle était encore en Espagne. « Mais non bien sûr, répondit-elle avec candeur, il n’y avait qu’un seul roi et c’était mon père ! ».

Marie-Thérèse d'Autriche (1638-1683) reine de France, par Velasquez

Laissons-la s’exprimer :
« Le ciel ne m’a pas donné une apparence digne de rivaliser avec Mesdames de Maintenon ou La Vallière. On me jugeait de joli visage, quoique peu séduisante. Le roi n’était pas attiré par mes jambes courtes et mes dents devenues noires à force de manger trop de chocolat – C’est d’ailleurs grâce à moi que ce dernier a été importé en France pour ses vertus apaisantes« .

Elle vivait plutôt en retrait. Quand le souverain amena en France sa jeune épouse, au lieu de mettre en valeur ss cheveux (qu’elle avait fort beaux!), on voulu lui mettre une perruque suivant la mode de l’époque.

La reine s’y refusa ; elle se fit faire une coiffure à la fois simple et gracieuse, qui figure parmi les plus belles de l’histoire de la coiffure.

Pour tout ornement, elle portait un ruban de perles et une tresse.

Pour réaliser une telle coiffure, vous avez besoin de :

  • Une tresse de 50 cm.
  • Un ruban de 30 c sur 5 cm.
  • Un chignon postiche.

Commencez cette merveilleuse coiffure par une frange de boucles souples et large de 6 cm qui encadre le visage. Bouclez les cheveux sur deux rangs. Tracez une séparation d’une oreille à l’autre passant sous le vertex , crêpez abondamment le sommet de la tête; coiffez les cheveux en arrière, puis fixez derrière la tête, un peu décentré un chignon postiche et recouvrez-le avec les cheveux bien tirés.

Bouclez le reste des cheveux, puis brossez-les en formant des volutes souples qui descendent sur les épaules.

Avec un ruban de perles, pierres et strass d’environ 30 cm, attachez le chignon, complétez la coiffure avec une tresse qui va d’une oreille à l’autre en traversant le chignon.

Voilà une coiffure qui assurément produira son effet lorsque vous vous promènerez dans Venise, pendant le Carnaval ou dans un château, le long de la Loire ou encore à Vaux-le-Vicomte…
Ainsi coiffée, vous vous sentirez vraiment un destin de reine…

Marie-Thérèse d'Autriche et son fils aîné

 

 

 

 

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Наташа (Milady)
    Avr 15, 2011 @ 09:55:07

    Оля,

    спасибо большое за информацию по прическе.
    Я давно хотела себе такую сделать.
    Откуда вы это все черпаете!?
    С нетерпением жду продолжения

    Наташа (Milady)

  2. J@M
    Avr 16, 2011 @ 00:51:31

    Trop tard. Avec ma calvitie débutante le ruban de 30 c sur 5 cm ça va, le chignon postiche aussi, par contre la tresse de 50 cm…
    Bouhouhh… Je ne pourrais jamais faire la Marie Thérèse ! Me reste l’autruche…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :