La vraie histoire du Père Frimas (Ded Moroz)

C’est un personnage issu des croyances païennes du Nord de la Sibérie où l’hiver dure pendant quelques mois et de grandes forces congèlent des fleuves et toute la nature. Les anciens slaves croyait en un Dieu de la terre qui « gère » le froid. Un grand vent sortait de son manteau et de la neige tombait quand il marchait. Il était  méchant et cruel, il frigorifiait des gens,  volait des enfants et les emportait dans son sac. Pour éviter cela, il fallait le supplier, lui offrir des cadeaux.
Plus tard, les traditions chrétiennes ont changé l’image du Père Frimas.
Maintenant c’est lui qui offre des cadeaux aux enfants, aidé de sa fille qu’il a eu, avec Vesna (la déesse du Printemps), Snegourotchka, la Fille de neige. A l’époque de l’Union Soviétique, l’image de Ded Moroz a été popularisé, notamment par le cinéma stalinien. Depuis, chaque année, les enfants russes, réunis en cercle autour d’un sapin, reçoivent des mains de ces deux personnages, bonbons typiques et offrandes.
 Costume d’origine
Il est habillé d’un grand manteau bleu jusqu’au sol, sa chemise et son manteau sont ornés merveilleusement de figures géométriques (symbole de la pureté).
Le chapeau de  fourrure blanche est orné de perles et d’argent, avec des cornes stylisées. Le Père Frimas a des moufles ornées qui symbolisent aussi la pureté de ce qu’il offre. Un bâton avec un fil argenté qui représente un cristal.
Des bottines sont aussi ornées d’une bande argentée dont la couleur est le symbole de la Lune, du Nord, de la pureté.
Il arrive du Nord de la Sibérie dans un traineau tiré par une troïka (attelage de trois chevaux).
Il est accompagné de la Fille de neige (Snegourotchka). Dans le folklore russe, c’est une fille qui a été faite de neige et qui est devenue vivante.
Son chapeau représente une coiffe traditionnelle russe avec des perles et des diamants.
Photo sans titre

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Stéphanie
    Déc 30, 2007 @ 09:20:19

    Je reconnais dans le père Frimas, le "père l\’Hiver" de nos anciennes légendes lorraines. Souvent combattu par Saint Nicolas dans les contes, il sème la destruction sur son passage et promet toujours de revenir se venger l\’an prochain…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :