Deux veuves pour un testament

C’est la livraison des enquêtes du commissaire Brunetti 2014 par Donna Leon.

Après avoir quitté son petit ami durant des vacances ratées, Anna Maria Giusti rentre chez elle. Afin de récupérer son courrier, elle pénètre dans l’appartement de Constanza Altavilla, sa voisine. Son corps est étendu sur le sol et sa tête baigne dans une flaque de sang.
Pour le légiste, cela ne fait aucun doute, la vieille dame a été terrassée par une crise cardiaque et, dans sa chute, sa tête a heurté le radiateur de sa chambre. Dépêché sur les lieux, le commissaire Brunetti ne trouve aucun élément pour contredire cette thèse. Pourtant, quelque chose d’autre est arrivé, il en est sûr, mais quoi ?
Le fils de la défunte semble étrangement soulagé que la police pense à une mort naturelle. Madre Rosa, la mère supérieure à la tête de la maison de retraite où Constanza Altavilla se rendait bénévolement, est elle aussi sur ses gardes.
Chaque personnage est multiple, tour à tour héros ou bandit, victime ou bourreau. Il n’y a pas d’évidences, pas de lignes droites dans ce roman, tout y est tortueux. Comme les ruelles vénitiennes que Brunetti arpente pour – peut-être – trouver la vérité.

Traduit de l’anglais par William Olivier Desmond

Sortie dans toutes les vraies librairies le 19 février prochain.

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (19 février 2014)
  • Collection : Suspense Crime
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702143741
  • ISBN-13: 978-2702143742
  • Dimensions du produit: 22 x 14 x 2 cm

Deux veuves pour un testament  Une enquête du commissaire Brunetti.

Lele Vianello au Festival BD d’Angoulème

Au prochain Festival de la Bande Dessinée d’Angoulème, qui ouvre demain, l’auteur dessinateur vénitien, Lele Vianello dédicacera son livre Lunes Vénitiennes qui est la version française de Ladri, maschere e lune turche, sur le stand de l’équipe Mosquito.

Derib, Silvina Pratt, Michel Jans de Mosquito et Lele Vianello à Grenoble en mai 2011

Derib, Silvina Pratt, Michel Jans de Mosquito et Lele Vianello à Grenoble en mai 2011

Ladri, Maschere e Lune Turche (Lunes Vénitiennes en version française) est une histoire comique qui se déroule à Venise, entre les rues étroites et les toits des palais, un sort jetés sur trois masques du Carnaval de 1778 dans la Venise d’avant guerre de 1939…

Une histoire entre magie et réalité, avec des cènes érotiques de la rencontre amoureuse entre Casanova et Madre Badessa, sa maîtresse, et avec tant de référence de Lele Vianello à la Venise de Corto Maltese, le héros de son ami Hugo Pratt.

Lunes Vénitiennes

Venise Hantée

Venise Hantée Tome 1, L’Étrange Mort de Lord Montbarry

Scandale dans la bonne société londonienne ! Lord Montbarry a rompu ses fiançailles avec la respectable Agnès Lockwood pour épouser une sulfureuse aventurière. Fuyant le déshonneur à Venise, le couple s’installe dans un somptueux palais de la cité des Doges. Mais l’aristocrate anglais meurt dans des circonstances bien mystérieuses, laissant à sa jeune épouse une fortune colossale ! Il n’en faut pas plus pour éveiller les soupçons du romancier Wilkie Collins.
Celui-ci, grand amateur de crimes insolubles, se rend à Venise pour y mener son enquête.

Ce thriller librement adapté de Wilkie Collins (L’Hôtel hanté) a pour décor Londres et Venise au XIXème siècle. Un grand récit policier autant dépaysant que diabolique.

Des beaux dessins de Vincent Wagner illustrent l’intrigue écrite par Roger Seiter, nous promenant dans la frontière entre Cannargio et Castello, dans un palais proche de Santa Maria dei Miracoli que nous vous laissons découvrir par vous même.

ISBN-10: 2848104236

Venise Hantée Tome 1, L'Etrange Mort de Lord Montbarry

Pour celles et ceux qui sont impatients de découvrir la suite, le second album paraîtra le 13 février 2014, juste avant le Carnaval de Venise.

Venise Hantée, Tome 2 : Le mystère de la chambre 14

ISBN-10: 2848104600

En pré-commande dès à présent chez l’éditeur Emmanuel Proust Éditions.

Vincent Wagner expose tout ce mois de janvier une cinquantaine de planches originales de Venise Hantée à la médiathèque d’Obernai, Cour Athic (67).
Rencontre-dédicace avec l’auteur ce samedi 25 janvier, qui sera également dimanche au Festibulles de Puligny-Montrachet (21).

L’or du Vénitien

Qui a cassé le nez de la statue du Maure de Venise, au coin de la maison du célèbre peintre, le Tintoret ? Et qui a bien pu achever son tableau Saint Georges au dragon ? C’est peut-être le même homme.

L’histoire a désormais oublié son nom, et pourtant il a joué un rôle étonnant dans la vie et dans l’œuvre du Tintoret. Cet homme était originaire d’un petit village suisse, Altdorf, et il rêvait de séduire Véréna, la plus belle fille de la vallée. C’est dans ce dessein qu’il est parti chercher fortune au-delà des Alpes. Son naturel et sa présence d’esprit charment le vieux peintre, ses récits imagés de la vie des bergers nourrissent les tableaux du maître… et c’est ainsi que Sebastian Casser accomplit son destin.

L'Or du Vénitien

L’or du vénitien
Le peintre Jacopo Robusti, dit le Tintoret,
et son assistant Sebastian Casser

Jean Binder (Auteur), avec la contribution de Nicole Pommaux, Ingrid Sissung (Traduction), Christina Buley-Uribe (Documentation)

  • Relié: 45 pages
  • Editeur : L’Ecole des Loisirs (23 avril 2010)
  • Collection : Archimède
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2211200753
  • ISBN-13: 978-2211200752
  • Dimensions du produit: 28,2 x 21,6 x 1 cm

***

Basé sur le testament d’Ottavia Robusti, la fille du Tiintoreto, qui atteste de son mariage avec le "peintre capable" Sebastian Casser, cette Bande Dessinée raconte de façon romanesque la vie d’une garçon vacher qui quitte son village du sud de l’Allemagne actuelle, pour devenir, à Venise, apprenti du Tintoret. Les dix dernières pages de l’album constituent une partie documentaire rédigée par Christina Buley-Uribe, pour mieux comprendre ce qui a été évoqué dans l’histoire qui vient de nous être racontée.

Les dessins, à la manière de gravures est dynamique, et l’histoire rondement menée, bien que l’on puisse déceler des failles, font de cet album un livre agréable à parcourir. Mais la vie de ce Sebastian Casser étant un immense mystère (de lui on sait très peu de choses), cela pouvait permettre toutes les fantaisies. C’est fait de façon intelligente.

Le Gondolier aux Etoiles

C’est une histoire qui est parue dans "La Semaine de Suzette", du jeudi 1er août 1935.

Nous vous laissons découvrir cette histoire qui, malgré ses 80 ans, reste encore bien pimpante…

Quelques idées de livres pour vos cadeaux de Noël

Il est temps de penser aux cadeaux que nous allons offrir pour Noël, autour de nous. Les livres sont toujours appréciés de ceux qui les reçoivent, et rien ne peut plus faire plaisir qu’un livre sur Venise à un-e amoureux de la cité lagunaire.

Nous avons fait un petit tour dans notre "bibliothèque vénitienne", pour sélectionner quelques idées de cadeaux pour vous.

Les livres en français :

Dans un monde ravagé par des catastrophes naturelles de plus en plus violentes, Venise commence à sombrer dans sa lagune. Toute la ville est évacuée en urgence. Mais d’étranges personnages sont restés cachés dans un somptueux palais gothique au cœur du sinistre labyrinthe vénitien : ils ont décidé de se laisser engloutir avec la cité et organisent des bals costumés dont le thème change de siècle chaque soir.

C’est noir, mais fascinant et envoutant, Valérie Bettencourt a écrit nos fantasmes dans Sombre Lagune, cette de Venise engloutie par les flots, comme le fut autrefois la grande cité du nord de la lagune. Klod, qui plus est, a terminé la lecture du livre un 2 novembre à Venise, vous comprendrez pourquoi il en garde un souvenir impérissable.

  • Titre: Sombre Lagune
  • Auteur: Valérie Bettencourt
  • Broché: 382 pages
  • Éditeur : Éditions du Préau (11 août 2010)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2953689427
  • ISBN-13: 978-2953689426

Bien entendu, Klod ne pouvait passer sous silence la sortie d’une nouvelle Bande Dessinée. Marina est le personnage clé de cette série, on le devine. Elle est celle autour de laquelle se balancent, tels des pantins, tous les autres personnages. Ses soumissions, ses enfermements la rendent encore plus libre, peut-être, d’être et de devenir elle-même.

Pour leur première série historique, Zidrou et Matteo embarquent le lecteur pour Venise. La Cité des Doges verrait-elle les prédictions de Dante Alighieri se réaliser à deux moments de son histoire, au XIVème siècle et de nos jours ? En 1342, après avoir exilé pendant de nombreuses années sa propre fille, Marina, le Doge choisira de la sacrifier au nom de la Cité… Mais au XXIe siècle, qui empêchera le professeur Boccanegra de réveiller Marina, sirène maléfique peinte sur une épave ?

  • Titre: Marina, Tome 1 : Les enfants du Doge
  • Auteurs: Matteo (Illustrations), Zidrou (Scenario)
  • Album: 56 pages
  • Éditeur : Dargaud (13 septembre 2013)
  • Collection : MARINA
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2505011249
  • ISBN-13: 978-2505011248

Le septième volet des aventures du capitaine Alatriste, soldat désabusé mais toujours fidèle à la couronne espagnole, l’entraine dans la lagune, pour sa dernière mission, quasi impossible : éliminer le doge de Venise.

L’idée de ce feuilleton à l’ancienne était risquée. Alfaguara, l’éditeur de l’écrivain, n’y croyait d’ailleurs pas mais soigna le premier volume avec du beau papier et de belles illus­trations. Pour Pérez-Reverte, ce qui était au départ une amusette imaginée avec sa fille Carlota, devint une chose sérieuse, passionnante.

L’hiver 1627, à peine rentrés de la côte d’Anatolie, ils sont envoyés par Don Francisco de Quevedo pour mettre Venise à sac. Les armées d’Espagne et d’Autriche mobilisées en Flandre, ne reste que les mercenaires espagnols, dalmates, allemands pour punir la «république corrompue (…) honte des nations et cloaque des monarchies». Pour ­Alatriste et ses compagnons, «hommes d’acier et de silence», ce serait une mission comme une autre si l’ennemi juré du capitaine, le traître Malatesta, laissé pour mort dans les geôles du roi, n’était de la partie. Pérez-Reverte nous montre Venise à quelques heures de Noël et de l’assassinat programmé du doge. Le danger est partout, les espions pullulent, les femmes sont redoutables et le piège tendu au capitaine et à ses hommes est sur le point de se refermer…

  • Titre: Les aventures du capitaine Alatriste, Tome 7 : Le pont des assassins
  • Auteur: Arturo Pérez-Reverte
  • Broché: 364 pages
  • Éditeur : Seuil (11 octobre 2012)
  • Collection : Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021078736
  • ISBN-13: 978-2021078732

Dans sa nouvelle Intrigue à Venise, Adrien Goetz nous invite à Venise. Au menu : du sang, un meurtre, un Rembrandt et de l’humour…
Avec cet auteur nous sommes tranquilles : maître du suspense, il est aussi grand seigneur d’un royaume où il fait donner à tout instant la comédie des masques. Ce normalien, maître de conférences en histoire de l’art à la Sorbonne, a tous les " travers " requis pour figurer parmi ses propres personnages de fiction. Venise féroce, Venise inquiétante. Mais aussi Venise très drôle…
Fine plume, il préfère captiver et enchanter son lecteur en toute légèreté. Sans cuistrerie, il nourrit son récit d’anecdotes, de faits, de descriptions qui enrichissent avec bonheur son évocation d’une Venise mystérieuse et enchanteresse. Une fête pour l’esprit, espièglerie en prime. Un pur bonheur … mais c’est normal, on est à Venise !

  • Titre: Intrigue à Venise
  • Auteur: Adrien Goetz
  • Broché: 320 pages
  • Éditeur : Grasset (7 mars 2012)
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246779715
  • ISBN-13: 978-2246779711

Pendant plus de douze ans, le photographe Loeber-Bottero a parcouru le labyrinthe de la Sérénissime pour construire sa vision d’une Venise poétique et insolite. Ses photographies, faites au cœur de la nuit, rendent ainsi compte d’une atmosphère silencieuse, rarement troublée par une présence humaine.

Le livre s’organise autour de promenades nocturnes qui invitent chacune à la rencontre avec des lieux inspirés, nobles ou populaires, fastueux ou modestes, sacrés ou profanes.

  • Titre: Venise, la nuit : Night in Venice
  • Auteur: Stéphane Loeber-Bottero
  • Relié: 270 pages
  • Éditeur : Gourcuff Gradenigo; Édition : Bilingue (26 novembre 2009)
  • Collection : PHOTOGRAPHIE
  • Langue : Français – Anglais
  • ISBN-10: 235340068X
  • ISBN-13: 978-2353400683

Les livres en italien :

Fermez les yeux et imaginez Venise il y a 50 ans : les enfants jouent sur les campi et se baignent librement dans les canali, les touristes sont discrets, les femmes papotent au marché… et puis, les odeurs, les parfums, et surtout : les bàcari. Le bàcaro était un véritable cœur dans la ville, une auberge où se croisaient toutes les couches sociales de la ville, avec ses odeurs de cuisine, et le parfum des vins.

Sandro Brandolisio raconte la Venise de son enfance dans Quando a Venezia non c’erano i fast-food ghe gera i Bàcari (Filippi Editore Venezia – 2009)

quandoavenezia

  • Titre: Quando a Venezia non c’erano i fast food
  • Auteur: Sandro Brandolisio
  • Éditeur: Filippi Editore, Venezia
  • Date de Publication: 2009
  • ISBN: 8864950001
  • ISBN-13: 9788864950006

Avec ses petits canaux brumeux et troubles de la lagune, Venise est l’endroit mystérieux par excellence. Carrefour entre l’Orient et l’Occident, un pont entre la terre et l’eau, la vie et la mort se confondent ici et coexistent depuis l’aube des temps . Templiers, francs-maçons, satanistes, hérétiques,  meurtriers et terroristes : la liste est longue de ces de personnages mystérieux qui ont peuplé durant des siècles, les maisons délabrées donnant sur les canaux, accompagnés de légendes sinistres qui renouvellent encore le charme ambigu de cette ville unique.

  • Titre: Misteri, crimini e storie insolite di Venezia
  • Auteur: Alberto Pattacini
  • Relié: 288 pages
  • Éditeur : Newton Compton (septembre 2013)
  • Langue : Italien
  • ISBN-10: 8854156256
  • ISBN-13: 978-8854156258

Les livres en anglais :

Veneranda Porta fut la première femme tueuse en série de la Sérénissime. Quand à Daniel Lanza, le professeur français, il tuait ses victimes dans les calli de Venise pendant le Carnaval.

Grâce aux archives du Conseil des Dix, Davide Busato a reconstitué des enquêtes criminelles qui ont ému l’opinion, tant dans la cité lagunaire que partout en Europe. Partons avec lui sur les traces des enquêteurs de l’époque ce qui permet, au passage, de retrouver une représentation très vivante et suggestive des mœurs et coutumes de la Venise d’autrefois.

  • Titre: Serial killers of Venice. Killers, sadists and rapists of the Serenissima
  • Auteur: Davide Busato
  • Broché: 144 pages
  • Éditeur : Helvetia (août 2013)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 8895215230
  • ISBN-13: 978-8895215235

Et puis, si vous avez un cadeau pour quelqu’un qui n’aimerais pas lire, voici un jeu de société :

Intrigues à Venise

C’est le Carnaval à Venise. La nuit est pleine d’animation et de sons joyeux, de voix exubérantes, des rires et des chansons de personnages masqués qui dansent dans les ruelles étroites. Mais cette joyeuse ambiance cache aussi les activités de quatre sinistres personnages, quatre maîtres du trompe-l’œil capables de se déguiser à tel point qu’ils sont impossibles à reconnaître…

Intrigues à Venise est un jeu de société créé par Alex Randolph et Leo Colovini. Il a été publié en France par MB en 1988. Une nouvelle édition chez IELLO depuis septembre 2013.

C’est un jeu pour quatre joueurs.

Lele Vianello

Derib, Silvina Pratt, Michel Jans de Mosquito et Lele Vianello à Grenoble en mai 2011

Derib, Silvina Pratt, Michel Jans de Mosquito et Lele Vianello à Grenoble en mai 2011

Raffaele, dit Lele, Vianello est né le 7 septembre 1951.

Diplômé en dessin industriel, il réside et travaille dans la lagune à Malamocco, sur le Lido de Venise.

Au milieu des années 70, il commencça à dessiner des histoires de science-fiction pour le magazine de BD italien Il Mago. Il alla présenter ses premiers travaux à Hugo Pratt qui lui donna de nombreux conseils, et finit par se lier d’amitié avec lui. Quelques publications suivirent dans les Help, Simbad et dans les journaux locaux.

Il publia en 1981 Venezia una singolare avventura dont il a dessiné les 170 vignettes qui illustrent l’histoire écrite par Umberto Franzoi, directeur du Musée du Palazzo Ducale.

Dans les années 80, il débuta sa collaboration avec Hugo Pratt. Il commença à travailler sur les Scorpions du désert, puis Corto en Sibérie. Aux côtés du maître, il a entre autres travaillé sur Cato Zoulou, Jesuit Joe, et sur des travaux publicitaires. Il accompagna Hugo Pratt jusqu’à la fin de sa vie, en travaillant avec son complice Guido Fuga, avec lequel il réalisa, en 1997, le guide sur Venise Corto Sconto qui deviendra ensuite dans sa version française, Itinéraires avec Corto Maltese, aux éditions Casterman.

En 2000, il a collaboré avec le magazine nautique Bolina dans laquelle il a créé un nouveau personnage, Matko.

Son second guide, en 2002, est toujours attaché à sa lagune natale. Navigar in laguna, où l’histoire officielle est liée aux contes de fées et aux légendes que l’on raconte encore à Venise. Il n’y a jamais eu de version française.

En 2005 , il a illustré cinq aventures d’aviation, liés de manières diverses à Venise, publié par l’armée de l’air italienne et publiée sous le titre Le ali del Leone. Il n’y a pas eu de version française hélas !

En 2010 il recommencça une fructueuse collaboration avec Guido Fuga, pour la bande dessinée Cubana, publiée par la maison d’éditions Edizioni Voilier. Cet album est une suite du célèbre L’homme des Caraïbes par Hugo Pratt, dans lequel Sven change son nom en capitaine Cudd  pour vivre une aventure cubaine au moment où les Barbudos, menés par un certain Che, s’agitent dans la forêt. Le livre a été publié en version française.

Un autre de ses albums à été édité en France, en 1993, Le Fanfaron, est la version française de Il Millantatore.

 On notera encore Marco Polo. Testimonianze d un viaggio straordinario sorti en Italie en 2007, Garibaldi Eroe di fatto publié en 2011, et toujours en Italie seulement…

Heureusement, ses deux derniers albums, sortis en Italie en 2013, Dick Turpin et Ladri di maschere e lune turche sortirons prochainement dans une version française, pour notre plus grand bonheur (aux éditions Mosquito)

Mosquito est une maison d’édition de bandes dessinées créée en 1989. L’association dauphylactère d’où sont issus les fondateurs de Mosquito organise chaque année le salon des 5 jours BD à Grenoble. Mosquito est connu pour ses rééditions de classiques de la bande dessinée italienne (Sergio Toppi, Attilio Micheluzzi, Guido Buzzelli) qui lui ont valu le Prix du patrimoine du festival d’Angoulême 2011.

 Voir le site personnel de Lele Vianello.

Cubana

Crimes et Mystères de Venise

En l’espace de quelques jours, deux livres écrits en italien, récemment édités à Venise ont été présentés par leurs auteurs respectifs, qui sont, en plus, des vénitiens que nous aimons bien et que nous fréquentons. Nous avons même prévu de vous parler d’eux dans des articles dédiés, donc, aujourd’hui il s’agit d’une simple mise en bouche.

Le jeudi 24 octobre, Davide Busato présentait au Bistro de Venise son dernier livre Venezia Criminale: misteri e delitti del ’700 sorti chez Helvetia Editrice.

Davide Busato au Bistro de Venise

Davide Busato au Bistro de Venise

Dix cas de crimes qui ont choqué Venise dans la seconde moitié du XVIIIème siècle reconstruits à travers des documents d’archives et les plaidoiries: Les Naufragés Pont de la Panada ; Zanmaria Millevoi ; le tailleur meurtrier ; l’énigme des deux femmes brûlées et autres enquêtes policières …

Ten criminal cases that shocked Venice in the second half of the 16th century are reconstructed through archived documents and trial acts. The drowning of the Ponte della Panda ; Zanmaria Millevoi, the tailor murderer ; the enigma of the two burned women and other riveting police investigations presented by Davide Busato in his latest book Venezia Criminale: misteri e delitti del ‘700 Helvetia Editrice, 2013.

Dieci casi di cronaca nera che sconvolsero Venezia nella seconda metà del Settecento ricostruiti attraverso i documenti d’archivio e gli atti processuali: l’annegato del Ponte della Panada; Zanmaria Millevoi ; il sarto assassino ; l’enigma delle due donne bruciate e altre coinvolgenti indagini poliziesche…presentazione a cura di Davide Busato del suo ultimo libro Venezia Criminale: misteri e delitti del ’700 Helvetia editrice, 2013.

Des histoires reconstituées à partir des Archives d’État de Venise, conservées aux Frari, de l’Avogaria di Comun et des Signori di Notte al Criminal, un lieu qu’affectionne particulièrement, également, Klod, qui y trouve, lui aussi, matière à nos articles.

Les faits sont rapportés de manière romancée, très vivante et imagée. Pour chaque affaire, une carte permet de retrouver les lieux dans Venise, et donc, de reconstituer le décors des meurtres pendant la lecture de l’ouvrage. C’est bien écrit, précis et très vivant (à l’exception des victimes).

  • Broché: 240 pages
  • Éditeur : Helvetia (juillet 2013)
  • ISBN-10: 889521532X
  • ISBN-13: 978-8895215327

Giromania Viaggi, via Padova 41 · Scorzè organise des visites sur ce thème, guidées par Davide Busato, sur les lieux des crimes.

Le vendredi 25 octobre, Alberto Pattacini présentait à son tour, à la Librairie Goldoni, son ouvrage Misteri, crimini e storie insolite di Venezia publié chez Newton Compton Editori.

Alberto Pattacini à la Librairie Goldoni

Alberto Pattacini à la Librairie Goldoni

Et avec ses petits canaux brumeux et troubles de la lagune, Venise est l’endroit mystérieux par excellence. Carrefour entre l’Orient et l’Occident, un pont entre la terre et l’eau, la vie et la mort se confondent ici et coexistent depuis l’aube des temps . Templiers, francs-maçons, satanistes, hérétiques,  meurtriers et terroristes : la liste est longue de ces de personnages mystérieux qui ont peuplé durant des siècles, les maisons délabrées donnant sur les canaux, accompagnés de légendes sinistres qui renouvellent encore le charme ambigu de cette ville unique. Du trésor caché par les Templiers sur l’île de San Giorgio in Alga et les confréries de tajapietra, des maîtres verriers , à l’effigie de l’Antichrist de Torcello au groupe des "enfants du diable", en passant par les fantômes de l’hôpital de Poveglia, le vampire de la lagune, au chef de la mafia de la Brenta : ce ne sont que quelques exemples des mystères que la Lagune conserve et transmet . Au moins jusqu’à ce qu’une nouvelle Atlantis, un effondrement dans la mer, enfin, emporte avec lui ses secrets les plus sombres.

Con le sue calli avvolte dalla nebbia e i torbidi canali della Laguna, Venezia rappresenta il luogo misterioso per eccellenza. Crocevia tra oriente e occidente, ponte tra terra e acqua, qui vita e morte si fondono e coesistono fin dalla notte dei tempi. Templari, massoni, satanisti, eretici, omicidi e terroristi: lungo è l’elenco dei personaggi misteriosi che hanno popolato nei secoli le fatiscenti case affacciate sui canali, accompagnati da sinistre leggende che ancora oggi rinnovano il fascino ambiguo di questa città unica al mondo. Dal tesoro nascosto dai Templari sull’isola di San Giorgio in Alga alle confraternite dei Tajapietra e dei Maestri Vetrai, dall’effigie dell’Anticristo a Torcello al gruppo dei "Figli del Demonio", dai fantasmi del lazzaretto di Poveglia alle vampire della Laguna, dalle imprese del cannibale di Venezia alla parabola più recente di Felice Maniero, il boss della mala del Brenta: questi sono solo alcuni esempi dei misteri che la Laguna custodisce e tramanda. Almeno fino a quando, come una novella Atlantide, sprofonderà anch’essa nel mare, portando definitivamente con sé i suoi più oscuri segreti.

Une longue série d’histoire courtes, comme nous les racontons dans le blog. D’ailleurs, beaucoup d’histoires de ce livre sont déjà dans le blog, ou sont programmées pour les mois à venir (en ce moment nous écrivons les articles à paraître en mai 2014). Visiblement, Alberto Pattacini connaît les mêmes source que notre Klod, et a ouvert les mêmes portes à La Celestia ou aux Frari ou encore à la Biblioteca Marciana… bref, Klod aurait pu écrire le même livre en français… si un éditeur en avait bien voulu.

Heureusement l’Histoire appartient à tout le monde et cela fait partie de la culture vénitienne. Un livre que vous aimerez, donc, puisque nous l’avons dévoré.

  • Relié: 288 pages
  • Editeur : Newton Compton (septembre 2013)
  • Langue : Italien
  • ISBN-10: 8854156256
  • ISBN-13: 978-8854156258

Storia veneta

L’Histoire vénitienne est raconté dans une série de recueils auxquels ont collaboré de nombreux auteur. On peut y découvrir ou se remémorer l’histoire de la Sérénissime, mais également de nombreuses "miettes d’histoire"… que nous apprécions plus particulièrement.

Dans le numéro 14, au sommaire :

L’Istria veneziana e le dedizioni. (L’Istrie vénitienne et le dévouement)
Una Villa per una famiglia: i Badoer a Fratta Polesine. (Une villa pour une famille : les Badoer à Fratta Polesine)
Aspetti di amministrazione e tutela del territorio: il Magistrato alle Acque della Repubblica di Venezia (prima parte). (Aspects de l’administration et de la tutelle du territoire : le Magistrat des Eaux de la République de Venise – 1)
Il mistero del cuore strappato (prima parte). (Le mystère du cœur déchiré – 1)
Spigolature di antropologia veneta: Elementi di etnografia della Valle dell’Agno (Vicenza – (quarta parte). (Éléments glanés de l’anthropologie vénitienne: Éléments d’ethnographie de la vallée de l’Agno – 4)
Rassegna bibliografica. Revue bibliographique.

Et, dans le numéro suivant, le 15 donc :

Il Veneto francese ed austriaco: condizioni sociali tra 1797 e 1847.
Il mistero del cuore strappato (seconda parte). (Le mystère du cœur déchiré – 1)
Reclute levantine nel Veneto.
Aspetti di amministrazione e tutela del territorio: il Magistrato alle Acque della Repubblica di Venezia (seconda parte).
I fogli A.Q. dei Savi alle Acque.
Un romano a Venezia: Francesco Colonna.
Tentativi separatisti nel bellunese.
Origine della strada ferrata nel Veneto.

Prochainement, nous vous raconterons cette fabuleuse histoire du cœur déchiré…

Voir le site de l’éditeur : Editrice Elzerivo

Je me souviens de Pratt

Je me souviens de Pratt

Note de l’éditeur

Hugo Pratt restera sans doute comme la figure la plus brillante de la bande dessinée transalpine. Dessinateur très talentueux, conteur exceptionnel, aventurier, acteur de cinéma… Il a connu une carrière absolument étonnante et contribué lui-même a construire sa légende. Il nous a paru intéressant de faire parler ceux qui ont vécu auprès de lui à l’époque où il réalise ses chefs d’œuvres. Nous découvrons un Pratt plus humain mais tout aussi attachant. Ses proches nous ont confié de très nombreuses photos inédites.

En septembre 1962, Hugo Pratt, qui a passé quelques années en Argentine, revient à Venise. C’est là qu’il va lancer ses œuvres majeures et être reconnu. C’est là aussi, à Malomocco, qu’il se construire une famille et trouver de bons amis. Ces derniers se souviennent de ces années là à travers témoignages et diverses anecdotes.

18 ans déjà que nous a quitté l’auteur de Corto Maltese : Hugo Pratt, c’était un 20 août 1995.

Encore aujourd’hui, l’homme, le personnage Hugo Pratt fascine de nombreux amateurs.

Grâce à ce livre, nous découvrons, par exemple, Mariolina Pasqualini qu’Hugo Pratt a immortalisée dans Corto Maltese en lui donnant les traits de Venexiana Stevenson…

Ce livre est vraiment passionnant. Les témoignages et les anecdotes racontés dans ces pages nous donnent une autre vision d’Hugo Pratt. On y découvre un truculent personnage qui sera tout de même marqué par le succès de ses œuvres. Ses années Malamocco sont aussi un document qui permet de découvrir comment travaillait ce génie de la bande dessinée, un document sur une période, une façon de vivre, mais aussi un beau témoignage sur l’amitié. Les passages de Vianello, de Fuga, de Pasqualini entre autres sont vraiment émouvants.

Hogo Pratt

Je me souviens de Pratt
conversations à Malamocco
Silvina Pratt, Michel Jans, Lele Vianello, Giusto Fuga, Mariolina Pasqualini, Anne Frognier, Ivo Pavone, Alberto Ongaro
128 pages, noir et blanc
ISBN : 2-35283-091-5
Prix : 15.00 €
Genre : Biographie
Septembre 2013

Disponible dès à présent dans toutes les bonnes librairies ou sur le site des éditions Mosquito

Thomas Sterling : Le tricheur de Venise

William Fieramosca est un comédien américain fauché, redoutable joueur de cartes, qui vient d’être engagé par le vieux Cecil Fox.

Celui-ci vit depuis plusieurs années dans une belle demeure vénitienne, qu’il a fait moderniser. La richesse de cette ville a toujours fasciné cet américain fortuné : "Ils ont bâti cette cité avec de l’argent, y ont vécu pendant des siècles. Ils y ont dépensé, dépensé, dépensé. Personne n’a jamais osé en faire autant." Néanmoins, Fox est bien conscient des hypocrisies qu’entraîne l’argent, et il va le démontrer. Ce célibataire n’a jamais eu de véritables amis, ni de famille. Pourtant, il va inviter trois supposés "amis", leur faisant croire qu’il est mourant et qu’ils pourraient hériter de ses millions. William Fieramosca sera son complice pour duper ces personnes avides de s’enrichir…

Le tricheur de Venise

Thomas Sterling est né dans le Nebraska en 1921.

Il n’aurait écrit que quatre romans policiers, dont deux traduits en français.

Le premier Défense de sortir fut publié dans la collection Un Mystère en 1950.

Le second, Le tricheur de Venise est paru en 1960 dans la collection Le Cachet, Éditions de Trévise. Il a été récompensé par le Grand prix de Littérature policière cette année-là. Ouvertement, c’est un roman qui s’inspire de la pièce de théâtre  Volpone de Ben Jonson, datant de 1606. Le riche et cynique usurier vénitien Volpone fait semblant, avec son serviteur Mosca, d’être mourant afin de jouer un mauvais tour à ceux qui visent son héritage. Une histoire d’argent qui se prêtait parfaitement à une version criminelle actualisée.

La pièce de Ben Jonson était sous-titrée Le Renard.  Le fait que le personnage central du roman se nomme Fox, n’est donc pas étonnant, encore que ce soit une identité d’emprunt.

Ce roman, qui fut plus tard réédité chez Le Masque, a vraiment mérité son Grand prix de Littérature policière.

Il ne se contente pas de parodier Volpone. Il est à la fois bien construit et d’une belle écriture, sans abuser du côté théâtral. Selon la formule disant que l’argent pourrit tout, aucun des héros n’est vraiment attachant. Même la jeune Celia n’est pas si candide, et William est un fieffé filou. Une histoire ironique, évidemment, mais aussi riche en nuances qu’en suspense. Un excellent polar de cette sorte ne vieillissant pas, c’est donc un roman à redécouvrir.

Auteur
Thomas Sterling
Titre
Le Tricheur de Venise ; trad. de l’anglais par Geneviève Hurel.
Editeur
Librairie des Champs-Elysées, Paris – 1990.
Description
220 p. ; 17 cm
Notes
Titre original: The Evil of the day.
Langue
Français.
ISBN
9782702420256

.

Les Bandits de Venise

Line Diar était ravie.

Venue passer les fêtes du Carnaval à Venise avec ses parents, elle se trouvait invitée à un bal masqué chez des amis. Après bien des hésitations, elle avait choisi de se déguiser en Vénitienne de l’ancien temps.

La fête battait son plein chez les Poggi quand la famille Diar arriva. Tout de suite, M. et Mme. Diar, qui venaient régulièrement à Venise une fois l’an, retrouvèrent là quantité d’amis…

"Les bandits de Venise" est une histoire illustrée parue dans "La Semaine de Suzette" du jeudi 1er août 1957. Nous l’avons reproduite pour nos fidèles lecteurs et lectrices… et nul doute que cela rappellera de bons souvenirs à certaines.

Les Bandits de Venise - La semaine de Suzette - 1 août 1957

Les Bandits de Venise - La semaine de Suzette - 1 août 1957

Les Bandits de Venise - La semaine de Suzette - 1 août 1957

Previous Older Entries

Tous les articles des derniers mois…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 466 followers